Les prix du pétrole en légère baisse avant les stocks américains

Les prix du pétrole étaient en légère baisse mercredi, quelques minutes avant le rapport hebdomadaire sur les stocks américains, et dans un marché légèrement rassuré par la situation au Proche-Orient.

(afp) Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août perdait 44 cents à 73,10 dollars, vers 16H10.

Après les records atteints la semaine dernière en réaction à l'offensive israélienne au Liban, les prix ont reflué lundi et mardi, notamment parce que l'Iran, quatrième producteur mondial de brut, est demeuré sur la touche depuis le début.

Le marché avait craint pendant un moment que son implication dans le conflit ne conduise ce pays à priver le marché de ses exportations.

"Désormais, la majorité des opérateurs pense qu'il est peu probable qu'il y ait des perturbations dans l'approvisionnement en pétrole", a indiqué Phil Flynn, d'Alaron Trading.

"Si l'offensive militaire se limite à des affrontements entre Israël et le Liban, sans concerner la Syrie et l'Iran, le marché pourrait continuer d'être sujet à d'importantes prises de bénéfices", a commenté John Kilduff, de la maison de courtage Fimat.

Mercredi, le conflit au Proche-Orient pourrait être toutefois un peu éclipsé par la publication à 14H30 GMT des chiffres hebdomadaires des stocks américains, a souligné l'analyste.

Les prévisions des stocks de brut varient selon les analystes, et sont évoqués aussi bien en recul de 650.000 barils qu'en progression de 500.000 barils.

Les pronostics sont beaucoup plus homogènes en ce qui concerne les stocks d'essence, qui devraient avoir reculé d'environ 800.000 barils.

L'essence fait l'objet d'une attention particulière, car les Etats-Unis sont en plein pic saisonnier de consommation.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés