Madrid annonce un plan d'austérité de 50 milliards, la retraite à 67 ans

©BLOOMBERG NEWS

Le gouvernement espagnol veut revenir dans les limites du pacte de stabilité européen en 2013.

(AFP) - Le gouvernement socialiste espagnol a annoncé vendredi l'adoption d'un plan d'austérité sur trois ans visant à économiser 50 milliards d'euros d'ici 2013 et à rentrer dans les clous du pacte de stabilité européen qui limite à 3 pc du PIB le déficit budgétaire des Etats membres.
Ce plan "supposera une économie d'environ 50 milliards d'euros", a déclaré la vice-présidente du gouvernement socialiste espagnol Maria Teresa Fernandez de la Vega à l'issue du conseil hebdomadaire des ministres.
"L'objectif est que le déficit public se situe de nouveau à 3 pc du Produit intérieur brut en 2013", a déclaré la ministre de l'Economie et des Finances, Elena Salgado, qui a estimé que le déficit des comptes publics de l'Espagne s'était envolé à 11,4 pc du PIB en 2009.
La commission européenne a donné jusqu'à 2013 aux Etats membres dont les déficits de son envolés à la faveur de la crise économique et des mesures publiques de relance pour rentrer dans les limites du pacte de stabilité. 

Le gouvernement espagnol a en particulier approuvé vendredi une proposition de réforme de la Sécurité sociale prévoyant de repousser de deux ans l'âge légal de la retraite, de 65 ans à 67 ans. L'âge légal actuel de la retraite est de 65 ans, mais le gouvernement veut le repousser pour, selon lui, maintenir la viabilité du système face au vieillissement de la population espagnole. Cette annonce tombe au lendemain de la publication par l'Institut national de la statistique (Ine) d'une étude selon laquelle le vieillissement de la population espagnole est tel qu'en 2049, il y aura pratiquement un actif (personne âgée de 16 à 64 ans) pour un inactif.
Le secrétaire général de CCOO, un des principaux syndicats espagnol, Ignacio Fernandez Toxo, a déjà fait état sur la radio nationale de son "rejet total" de la proposition. 

Le gouvernement socialiste a annoncé vendredi qu'il maintenait sa prévision de repli du PIB de 0,3% en 2010 et sa prévision de renouer avec la croissance en 2011 (1,8%), pour atteindre 3,1% en 2013. Cette prévision de repli pour 2010 est conforme à celle déjà formulée auparavant par le gouvernement. Cette semaine, le Fonds Monétaire International (FMI) a estimé que le repli du PIB espagnol sera de 0,6% en 2010.
Le gouvernement prévoit une croissance de 2,9% pour 2012, a ajouté Elena Salgado à l'issue du conseil des ministres.
Il a également légèrement relevé sa prévision de taux de chômage pour 2010, à 19% contre 18,9% auparavant, alors l'Institut national de la statistique (Ine) a annoncé que le taux de chômage s'était établi à 18,83% à la fin 2009.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés