Mécatech espère créer 800 emplois directs en cinq ans

Les responsables du pôle de compétitivité Mécatech (génie mécanique) créé dans le cadre du plan Marshall du gouvernement, comptent dégager, en cinq ans, un chiffre d'affaires de 193 millions d'euros.

(BELGA) Les responsables du pôle de compétitivité Mécatech (génie mécanique) créé dans le cadre du plan Marshall du gouvernement, comptent dégager, en cinq ans, un chiffre d'affaires de 193 millions d'euros, et créer 800 emplois directs.

Pour l'ensemble des projets sélectionnés, Mécatech dispose d'un budget (aide publique et investissement privé) de 56 millions d'euros. Sur base des premiers résultats de cette mise en réseau des connaissances, le pôle de compétitivité estime qu'il pourra générer 193 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel d'ici cinq ans, créer environ 800 emplois direct et 1600 emplois indirects.

Le pôle de compétitivité Mécatech vise à une mise en réseau des entreprises, des universités et des centres de recherches, permettant aux ensembliers de s'appuyer sur un réseau de PME technologiques wallonnes, lesquelles s'ouvriront de nouveaux marchés via ces partenariats. Leur recherche de produits innovants reçoit le soutien des universités, des hautes écoles et des centres de recherche. Mécatech s'est focalisé sur quatre axes : les matériaux et surfaces du futur, les technologies globales, les microtechnologies et la mécatronique, ainsi que la maintenance et la fiabilité.

Sept projets de recherche sont pour l'instant approuvés, dont le projet Mirage (24 millions d'euros de budget) qui rassemble 22 partenaires dont Arcelor, CMI, Glaverbel et toutes les universités wallonnes. Il s'agit de mettre au point des revêtements de surface actifs pour mieux gérer l'environnement. Deux projets transversaux visent aussi à une meilleure formation dans le secteur du génie mécanique.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés