Open Vld le parti le plus riche (presse)

Une comptabilité 2006 des partis politiques fait apparaître que les partis flamands disposent ensemble d'une tirelire de près de 40 millions d'euros.

(belga) Open Vld est le parti le plus riche, suivi par sp.a-Spirit, CD&V et le Vlaams Belang, indiquent vendredi De Morgen, De Tijd et L'Echo.

Le parti le plus pauvre est le N-VA. Il est le seul à avoir terminé l'an dernier dans le rouge. Aucun des partis politiques flamands n'a cependant de difficultés financières. Ils disposent tous d'assez d'argent pour financer la campagne électrorale.Ce vendredi, la Commission de contrôle des dépenses électorales des partis politiques de la Chambre publie le rapport annuel des partis et de leurs composants pour l'année comptable 2006. Le document fait apparaître que les dotations publiques constituent la plus importante source de rentrées pour les partis politiques.Avec un total bilantaire de 15,5 millions d'euros, Open Vld est le parti flamand le plus riche. Viennent ensuite le sp.a-Spirit avec 12,5 millions, le CD&V avec 7,3 millions, le Vlaams Belang avec 3,9 millions et la V-VA avec 3,1 millions d'euros, rapportent De Tijd et De Morgen.Le sp.a-Spirit dispose avec 7,28 millions d'euros de la plus grande caisse électorale. La réserve de fin d'année de Open Vld était de 5,02 millions, celle du PS de 3,9 millions, celle du CD&V de 2,8 millions, celle du MR de 2,1 millions, celle du cdH d'environ 1,8 million et celle du Vlaams Belang d'1,15 million. Ecolo suit avec 0,9 million d'euros.

Photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés