OPEP estime avoir fait sa part pour maintenir l'équilibre du marché du brut

5391

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a estimé samedi à Washington avoir fait sa part pour maintenir un équilibre des marchés pétroliers, en laissant inchangée sa production, en dépit des signes d'essoufflement de la croissance mondiale.

(AFP) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a estimé samedi à Washington avoir fait sa part pour maintenir un équilibre des marchés pétroliers, en laissant inchangée sa production, en dépit des signes d'essoufflement de la croissance mondiale.

"En dépit des attentes de fondamentaux plus faibles, d'une augmentation des risques de contraction de l'économie et de l'approche de la saison de faible demande, les ministres de l'OPEP ont décidé lors de leur dernière réunion ministérielle de laisser leurs niveaux de production inchangés pour soutenir la stabilité des marchés", a relevé Mohammad Alipour-Jeddi, responsable du département "analyse du marché pétrolier" de l'OPEP.

M. Alipour-Jeddi, qui intervenait devant le Comité monétaire et financier international du FMI, a estimé que "la dynamique des marchés financiers avait été un facteur contribuant aux niveaux records" du pétrole.

Le prix du baril de pétrole a établi un record historique mercredi, en montant à 112,21 dollars, à la suite d'une chute inattendue des stocks pétroliers aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

"Les fondamentaux du marché pétrolier montrent un marché qui est actuellement bien approvisionné et dont l'équilibre devrait se dégrader davantage en raison de la baisse saisonnière de la demande dans les mois à venir", a ajouté le responsable de l'OPEP.

M. Alipour-Jeddi a aussi relevé que nombre de pays membres de l'organisation avaient consenti des "investissements énormes" pour "garantir que l'offre sera suffisante pour répondre à la demande future et aussi pour se doter d'un matelas adéquat de capacités excédentaires".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés