Polarisation en vue sur le marché de l’emploi européen

L'Europe devrait créer 7 millions de nouveaux emplois au cours de la prochaine décennie, selon une étude du Cedefop. Le marché demandera essentiellement des profils hautement qualifiés ou au contraire très faiblement qualifiés. Cela déboucherait sur une polarisation du marché de l'emploi.

Bruxelles (L’Echo) – L’Europe va mettre une bonne décennie à retrouver graduellement le niveau d’emploi qu’elle avait avant l’éclatement de la crise, selon une étude de l’European Centre for the Development of Vocational Training (Cedefop). Mais en plus des 73 millions de nouvelles « opportunités d’emploi » générées par les mouvements sur le marché, quelque 7 millions de nouveaux postes devraient être générés d’ici à 2020, selon cette étude.

Derrière cette « bonne nouvelle », se cache un risque de polarisation de l’emploi. Le marché de l’emploi va demander toujours plus de personnes très qualifiées ou au contraire très peu qualifiées, et de moins en moins de personnes moyennement qualifiées. « La plupart des nouveaux emplois se trouveront dans les métiers très qualifiés », indique l’étude. A contrario, la demande pour des métiers comme employés de bureau devrait décliner d’environ 1 million d’unités, le secteur primaire devrait perdre 2,5 millions d’emplois, et les industries manufacturières devraient supprimer 2 millions d’emplois au cours de la décennie, prévoit le Cedefop.

F.R.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés