Portugal: gel des salaires réels des fonctionnaires jusqu'en 2013

Jose Socrates

A l'image de la Grèce et d'autres pays européens, le Portugal est soumis à une forte pression de la part de la Commission européenne et des agences de notation financière pour redresser son déficit public.

(afp) - Le gouvernement socialiste portugais a annoncé lundi le gel des salaires réels des fonctionnaires jusqu'en 2013, dans le cadre d'un programme d'austérité visant à réduire les déficits publics.
"Jusqu'en 2013, les hausses des salaires des fonctionnaires, gelés en 2009, resteront inférieures à l'inflation", a annoncé le ministre des Finances Fernando Teixeira dos Santos, lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a dévoilé les grandes lignes du programme de stabilité et de croissance qui doit permettre de ramener le déficit sous la barre des 3% du PIB en 2013.
A l'image de la Grèce et d'autres pays européens, le Portugal est soumis à une forte pression de la part de Bruxelles et des agences de notation financière pour redresser son déficit public, qui a atteint en 2009 le niveau record de 9,3% du PIB.
Parmi les autres mesures annoncées, figurent notamment un plafonnement des aides sociales, une hausse de l'impôt sur les plus hauts revenus ainsi qu'une réduction de 40% des dépenses d'équipement militaire.
Le gouvernement a également reporté de deux ans la réalisation de la ligne TGV Lisbonne-Porto, désormais prévue en 2017, et Porto-Vigo, en 2015.
A niveau des recettes, le gouvernement prévoit d'encaisser six milliards d'euros grâce à un nombre significatif de privatisations, qui seront précisées ultérieurement, a ajouté M. Teixeira dos Santos.
Selon le ministre, ces privatisations vont "permettre de contrôler la dette publique qui augmentera progressivement jusqu'à 91% du PIB en 2012 mais sera ramenée à 89,3% en 2013".
M. Teixeira dos Santos a appelé l'opposition à apporter un "soutien élargi" à ce programme, qui fera l'objet de consultations avec les partenaires sociaux et l'ensemble des partis politiques avant d'être présenté le 25 mars au parlement, où les socialistes sont minoritaires depuis les législatives de septembre dernier.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés