Stiglitz: il manque un mécanisme de crise à l'UE

©AFP

L'Union européenne et la Banque centrale européenne (BCE) devraient créer un mécanisme de crise afin d'aider leurs membres lourdement endettés, comme la Grèce, a estimé l'économiste et prix Nobel Joseph Stiglitz.

(AFP) - Il "manque une structure macro-économique européenne pour aider les pays qui souffrent de difficultés particulières", a indiqué Joseph Stiglitz lors d'une conférence à Athènes en présence du Premier ministre grec Georges Papandréou.

"Aux Etats Unis, l'énorme budget national peut être dirigé vers les parties du pays qui souffrent", a-t-il ajouté. Mais, tandis que la BCE prête régulièrement de l'argent aux banques nationales à des taux plus bas que ceux des marchés internationaux, la même option n'est pas disponible pour les gouvernements, a noté l'économiste.

"Si vous êtes prêt à prêter aux banques, pourquoi ne pas prêter aux gouvernements?
L'Europe ne fait-elle pas confiance aux gouvernements qui la constituent?", s'est-il interrogé.

"Il devrait exister une aide par le biais de la BCE, de l'émission d'euro-obligations, de la Banque européenne d'investissements, par la création de fonds destinés à soutenir l'investissement et les entreprises privées, en particulier vers les pays qui souffrent, a insisté Stiglitz. "Un petit pays d'Europe ne peut faire face seul", a conclu le prix Nobel.

Papandréou, dont le gouvernement tente de restaurer la confiance des marchés, alors que son pays est accablée d'une dette chiffrée à 113% du PIB pour 2009, s'est félicité de cette idée.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés