Un nouveau marché de warrants s'ouvre à Bruxelles

©Lieven Van Assche

Easynext, un marché non réglementé, va démarrer officiellement ce jeudi à la Bourse de Bruxelles. Il va proposer la cotation de plus de 300 warrants, portant sur des indices nationaux mais aussi sur des blues chips européennes et américaines. Commerzbank officie comme premier émetteur sur ce marché.

(L'Echo) Ce jeudi démarrera officiellement Easynext, un marché non réglementé dédié à ces produits structurés. Plus de 300 warrants, ces instruments financiers liés à un sous-jacent, seront cotés sur ce marché, et se divisent en deux catégories. D'une part, on retrouve les warrants sur indices «plutôt nationaux comme le CAC 40 , le Nikkei 225, le Dow Jones, le Nasdaq 100, l'AEX et le Bel20», selon Vincent Van Dessel, directeur général d'Euronext Bruxelles. D'autre part, seront cotés des warrants sur une série de titres, «allant d'Apple à Coca-Cola en passant par Binck Bank, Cofinnimo, Colruyt, Heineken, Inbev..». «Une série importante de blue chips hollandaises, belges et certaines françaises et américaines sont couvertes. Il faut un sous-jacent liquide»précise Vincent Van Dessel.


Easynext présente la particularité de coter des warrants avec ou sans prospectus. «Si un émetteur ne souhaite pas s'adresser aux investisseurs particuliers, la possibilité de ne pas publier de prospectus lui est laissée» indique Frédéric Hertogs, directeur des marchés cash d'Euronext Bruxelles. «Comme pour tous les produits dérivés, l'intérêt du public peut varier au gré de l'actualité. Cette possibilité permet à l'émetteur de réagir plus rapidement, car le prospectus est un facteur de ralentissement» note Vincent Van Dessel. «Outre une plus grande rapidité, émettre sans prospectus permet également de diminuer les frais» ajoute-t-il.

 

Lire la suite dans l'édition du journal du 27 mai.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés