USA: 113.000 créations d'emplois seulement en juillet et hausse du chômage

L'économie américaine a créé 113.000 emplois seulement en juillet après en 124.000 en juin et le chômage s'est aggravé à 4,8%, une preuve du ralentissement de la croissance américaine qui devrait inciter la banque centrale au statu quo sur ses taux directeurs.

(afp) C'est une double déception pour les analystes qui tablaient sur 145.000 nouveaux postes et un taux de chômage de 4,6%.

Le chômage est au plus haut depuis février. Il faut remonter à décembre 2005 pour retrouver un taux plus élevé.

Le ministère a cependant révisé en légère hausse les chiffres des deux mois précédents, pour faire ressortir 124.000 créations d'emplois en juin et 100.000 en mai, contre 121.000 et 92.000 annoncé précédemment.

Les créations d'emplois sont suivies avec attention par les économistes qui les jugent plus représentatives de la santé du marché du travail que le taux de chômage. Ils estiment qu'il faut entre 125.000 et 150.000 créations par mois pour absorber l'augmentation de la population active.

Ce rapport était très attendu par les marchés, à quatre jours de la prochaine réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui s'interroge sur la vigueur de l'économie. La détérioration du marché du travail devrait l'inciter à laisser inchangé son principal taux directeur, actuellement fixé à 5,25%.

Par ailleurs le salaire horaire moyen a progressé de 7 cents en juillet à 16,76 dollars, ce qui représente une hausse de 0,4% sur un mois, supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur +0,3%.

La hausse a atteint 3,8% sur un an, après +3,9% en juin.

Le tertiaire est le secteur qui a le plus créé d'emplois en juillet (115.000), surtout dans les services aux professionnels (43.000) et le secteur des loisirs (42.000). En revanche, le commerce de détail a gardé ses effectifs stables.

L'industrie a supprimé 15.000 emplois en juillet et le bâtiment en a créé 2.000.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés