USA: les dépenses des ménages progressent de 0,4% en juin

Les dépenses de consommation des ménages ont progressé de 0,4% en juin par rapport à mai aux Etats-Unis et leurs revenus ont augmenté de 0,6%, a indiqué mardi le département du Commerce. Ces hausses sont conformes aux attentes des analystes.

(afp) En mai, les dépenses avaient augmenté de 0,6% et les revenus de 0,4%.

Du côté de l'inflation, l'indice mesurant les prix lié aux dépenses de consommation (PCE) a progressé de 0,2% en juin, après +0,4% le mois précédent, et l'indice de base (hors alimentation et énergie) a lui aussi augmenté de 0,2%, comme en mai.

Cela porte l'inflation annuelle à 3,5% pour l'indice des prix en juin (après +3,4%) et à 2,4% pour l'indice de base (après +2,2%).

L'indice PCE de base est celui que privilégie la Réserve fédérale (Fed) pour évaluer l'inflation.

A 2,4%, il est au plus haut depuis septembre 2002, et il faut remonter à avril 1995 pour trouver un chiffre plus élevé. Il est aussi nettement au dessus de ce que la banque centrale américaine juge tacitement acceptable en matière d'inflation.

Cet indice d'inflation était très attendu par les analystes à une semaine de la prochaine réunion de la banque centrale, le 8 août.

Les options sont ouvertes pour cette réunion, compte-tenu du dilemme qui se pose à la Fed: la croissance ralentit nettement (elle est passée de 5,6% à 2,5% au deuxième trimestre), ce qui incite à ne plus remonter les taux, mais dans le même temps l'inflation ne cesse d'accélérer, ce qui plaide pour un durcissement monétaire au contraire.

Lundi, le président de la Fed de Saint-Louis, William Poole, a chiffré à "50-50" les chances que la banque centrale américaine relève une nouvelle fois son principal taux directeur, aujourd'hui fixé à 5,25%, lors de sa réunion de la semaine prochaine.

Le revenu disponible (après impôts) a augmenté de 0,6% en juin après une hausse de 0,4% en mai.

En chiffres corrigés de l'inflation, le revenu disponible a progressé de 0,4% après être resté stable en mai. Les dépenses ont pour leur part augmenté de 0,2%, comme le mois précédent.

Les ménages ont acheté des biens durables (+0,5%) comme des voitures ou des machines à laver par exemple, des biens non durables (+0,3%) et des services (+0,1%).

Les Américains ont continué de vivre à crédit en juin, puisque le taux d'épargne a baissé à -1,5% du revenu disponible, après -1,6% en mai.

Du côté des revenus, les rémunérations ont progressé de 0,6% en juin après +0,1% en mai.

envisagés par les analystes, toujours selon First Call.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés