USA: les prix à la consommation progressent de 0,4% en juillet

Les prix à la consommation ont progressé de 0,4% en juillet par rapport à juin aux Etats-Unis tandis que l'indice de base (hors alimentation et énergie) augmentait de 0,2%, a annoncé mercredi le département du Travail

(l'écho) La hausse des prix à la consommation est conforme aux attentes des économistes mais celle de l'indice de base est inférieure à leurs prévisions qui tablaient sur 0,3% en moyenne.

La hausse de l'indice général est la plus forte enregistrée depuis mai, mais celle de l'indice de base est la plus faible depuis février: c'est la première fois qu'il redescend à 0,2% après quatre mois consécutifs de progression à 0,3%.

Sur un an, les prix ont progressé de 4,1% en juillet après 4,3% en juin et l'indice de base a augmenté de 2,7% après 2,6% le mois précédent, ce qui marque sa progression la plus importante depuis décembre 2001.

L'inflation de base reste donc supérieure au niveau souhaité par le président de la Réserve fédérale (Fed) Ben Bernanke qui se situe entre 1% et 2%.

Le ministère a laissé inchangés les chiffres de juin à +0,2% pour l'indice général et +0,3% pour l'indice de base.

Ce rapport était très attendu après la publication la veille des prix à la production, qui ont progressé de 0,1% seulement en juillet et ont même reculé de 0,3% pour l'indice de base, un premier signe de répit sur le front de l'inflation.

Le comportement de l'inflation sera crucial pour la prochaine réunion de la banque centrale, le 20 septembre. La Fed avait laissé son principal taux directeur inchangé à 5,25% la semaine dernière en pariant que la décélération de la croissance allait finir par juguler les pressions inflationnistes.

Du côté des prix à la consommation, ceux de l'alimentation ont ralenti à +0,2% en juillet après +0,3% en juin. Les coûts de l'énergie, qui avaient décliné de 0,9% en juin, ont bondi de 2,9% en juillet, avec notament une hausse de 5,3% pour le prix de l'essence et de 3,1% pour celui du fioul de chauffage.

Hors alimentation et énergie, "une forte baisse de l'indice pour les vêtements a été largement responsable du ralentissement de juillet", a précisé le ministère.

Les prix de vêtements ont reculé de 1,2%, ce qui est la plus forte baisse enregistrée depuis août 1988. Mais presque toutes les autres catégories de produits ont vu leurs prix augmenter: +1,6% pour les transports, +0,2% pour les soins médicaux, +0,3% pour les loisirs comme pour les communications...

Le coût du logement, crédité d'une grande part de la hausse des prix à la consommation ces derniers mois, a augmenté de 0,3%, avec une hausse de 0,4% des loyers et de 0,6% des prix des hôtels.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés