USA: modération inattendue des prix à la production en juillet

Les prix à la production ont progressé de 0,1% seulement en juillet par rapport à juin aux Etats-Unis et l'indice de base (hors alimentation et énergie) a reculé de 0,3%, entraîné par l'automobile et divers biens industriels, a annoncé mardi le département du Travail.

(afp) C'est une surprise pour les analystes qui tablaient sur une hausse de 0,4% des prix à la production et de 0,2% pour l'indice de base. La hausse de l'indice général est la plus faible enregistrée depuis février et le recul de l'indice de base le plus marqué depuis octobre 2005. Il faut même remonter à avril 2003 pour trouver une baisse plus importante, selon le ministère.

Sur un an, les prix à la production ont augmenté de 4,2% en juillet après 4,9% en juin. L'indice de base a progressé de 1,3% après 1,9% le mois précédent, ce qui marque sa plus faible progression depuis janvier. Il faut remonter à mars 2004 pour voir une augmentation plus petite.

En juin, les prix à la production avaient augmenté de 0,5% et l'indice de base avait progressé de 0,2%, selon les chiffres que le ministère a laissé inchangés par rapport à son annonce initiale.

Les indices des prix sont suivis avec attention aux Etats-Unis alors que la flambée des cours du pétrole fait redouter une accélération de l'inflation. La Réserve fédérale (Fed) avait décidé de laisser son principal taux directeur inchangé à 5,25% la semaine dernière en pariant que la décélération de la croissance allait finir par juguler les pressions inflationnistes.

La banque centrale s'intéresse surtout aux indices de base, en partant du principe que l'énergie et l'alimentation subissent des variations fortes mais de courte durée.

Les prix à la consommation pour juillet doivent être publiés mercredi, et les économistes tablent sur une hausse de 0,4% pour l'indice général et de 0,3% pour celui de base.

Du côté des prix à la production, la modération de juillet s'explique par une baisse de 0,3% des prix de l'alimentation (après +1,4% en juin). Les cours de l'énergie ont, pour leur part, augmenté de 1,3% après +0,7% le mois précédent. Les prix de l'essence ont progressé de 0,7%, ceux du gaz liquéfié de 11,5% et ceux de l'électricité de 1,8%. Hors alimentation et énergie, la baisse surprise s'explique notamment par un recul de 3,1% des prix des petits poids lourds et de 0,8% des véhicules particuliers. Mais "les prix des médicaments, des avions commerciaux, des mobile-homes, des journaux, de l'équipement ferroviaire et des instruments de mesure ont également baissé en juillet", a souligné le ministère. Le prix des vêtements masculins a reculé et celui des boissons alcoolisées a moins augmenté que le mois précédent. Le prix des biens intermédiaires a augmenté de 0,5% en juillet après +0,7% en juin, et celui des matières premières a augmenté de 3,1% après -1,7%.

Photo: Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés