Publicité
Publicité

L'Europe met la Belgique en demeure

La Commission européenne a constaté mercredi que la Belgique n'avait pas suffisamment réduit son déficit et l'a "mise en demeure" de présenter d'ici à septembre des mesures pour le ramener à 2,7% du produit intérieur brut (PIB) en 2013, évitant toutefois de lui imposer une amende. L'Europe se montre pressante quant aux réformes structurelles de l'économie belge. Dans sa mise en demeure, pourtant a priori budgétaire, elle recommande ainsi "des efforts supplémentaires" pour réduire les retraites anticipées, ainsi que "des mesures visant à lier l'âge légal du départ à la retraite à l'évolution de l'espérance de vie".