Merck aurait minimisé les risques du Vioxx dans deux essais cliniques

©REUTERS

Une comparaison des données internes du laboratoire américain en 2001 avec les résultats de ces essais cliniques rendus publics en 2004 et 2005 révèle "que la présentation de Merck quant au risque de décès lié au Vioxx chez des malades souffrant d'Alzheimer pourrait avoir été minimisé à dessein", selon une étude publiée mardi.

Des risques multipliés par deux

Un oubli volontaire

La FDA montrée du doigt

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content