Publicité

Energie: le Belge n'est plus aussi fidèle

La libéralisation des marchés du gaz et de l'électricité se traduit par une mobilité de plus en plus importante des consommateurs.

Le marché de l'énergie en Belgique se diversifie de plus en plus: le nombre de fournisseurs a augmenté en 2011 ainsi que le nombre de consommateurs qui ont changé d'opérateur. Les consommateurs commencent en effet à profiter de la libéralisation des secteurs du gaz et de l'électricité pour être plus mobiles en terme de fournisseurs. C'est ce qui ressort d'une étude de la Creg.

Sur le marché de l'électricité notamment, en Wallonie, trois consommateurs sur quatre ont fait activement le choix de leur fournisseur. Le taux de "switch" (changement d'opérateur) s'établit à 11%.

"En terme de volumes, la progression la plus importante est enregistrée par Lampiris qui passe de la 7e place à la 4e, échangeant son classement avec Essent; la position des autres fournisseurs reste inchangée", ajoute la Creg.

En Wallonie toujours, le marché du gaz affiche également un certain dynamisme avec un "degré de concurrence de plus en plus élevé". Lampiris est devenu le troisième fournisseur en volume. Le fournisseur Eneco a fait son entrée en Wallonie en 2011 après Octa+ un an plus tôt.

Même tendance en Flandres où le taux de "swicth" était de 8%, un pourcentage 22% plus élevé qu'en 2010. La tendance est encore plus marquée sur le marché du gaz où le taux de conversion est de 9,22%, en progression de 31%.

 

 

En 2011, les Belges ont consommé près de 15% de gaz naturel en moins, c’est ce qui ressort d’une étude de La Creg et de l'institut Brugel intitulée "Le développement des marchés de l’électricité et du gaz naturel en Belgique".

"Cette diminution résulte, d'une part, d'une hausse limitée de la consommation des clients industriels (+ 0,2%) et, d'autre part, d'une diminution importante de la consommation des clients finals raccordés aux réseaux de distribution (- 18,5%) et de la consommation pour la production d'électricité (et la production de chaleur) (-19,6%)", détaille l'étude.

Sur le marché de gros pour la distribution du gaz, l'année 2011 a vu l'arrivée de 6 nouveaux distributeurs et le départ de trois autres. Sur ce marché Distrigas détient 45,6% des parts. Derrière GDF Suez totalise 27,4% et EDF Luminus 8,6%. Un total de 17 entreprises de fourniture étaient actives sur le marché belge en 2011.

"Pour le marché des clients sur le réseau de transport, la part de marché du top 3 (ENI Distrigaz, GDF Suez et EDF Luminus) représente toujours 81,7%", détaille également l'étude.


Sur le marché de l'électricité, Electrabel possède encore 70% de la production du territoire. Derrière EDF Luminus possède 14% de la production. Mais la Belgique a surtout connu une hausse des importations de l'électricité sur l'année. "Après une année 2010 durant laquelle la Belgique n'a importé que très peu d'électricité, les importations  ont à nouveau augmenté en 2011. En 2011, les importations physiques nettes s'élevaient à environ 2,62  TWh, alors que les importations nettes n'étaient que de 0,55 TWh en 2010", apprend-on encore de l'étude.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés