La Flandre impose un moratoire sur le gaz de schiste

©REUTERS

En Flandre, le gouvernement sortant a adopté vendredi un moratoire temporaire sur l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste alors que le gouvernement allemand veut en interdire l'exploitation au moins jusqu'à 2021, prenant acte d'une résistance forte dans l'opinion publique à l'égard du "fracking".

"Il n'y aura pas en Allemagne de fracturation hydraulique de gaz de schiste à des fins commerciales dans un avenir proche", a affirmé vendredi la ministre allemande de l'Environnement, Barbara Hendricks. Avec son confrère à l'Economie et l'Energie, Sigmar Gabriel, social-démocrate comme elle, Mme Hendricks a défini les principaux axes de la législation à venir sur ce sujet très épineux, sur lequel le gouvernement précédent s'était cassé les dents.

La défiance est très forte en Allemagne à l'égard du "fracking", nom anglais de la fracturation hydraulique. Le procédé consiste à créer des fissures souterraines et y infiltrer un mélange d'eau, de sable et de produits chimiques, pour permettre l'extraction de gaz capturé dans la roche.

Les inquiétudes se focalisent sur la pollution que pourraient causer les substances chimiques utilisées, notamment dans la nappe phréatique.

Mais l'industrie milite pour donner sa chance au gaz de schiste. Elle y voit la possibilité, comme aux Etats-Unis, de faire baisser ses coûts énergétiques parmi les plus élevés d'Europe, et de réduire la dépendance aux importations d'énergie, un argument porteur en ces temps de crise ukrainienne.

En Flandre, la ministre démissionnaire de l'environnement Joke Schauvliege (CD&V), a elle aussi décrété vendredi un moratoire temporaire sur l'exploration et l'extraction d'hydrocarbures tels que le gaz de schiste, dans l'attente d'une meilleure expertise technique et d'une meilleure connaissance du sous-sol.

Une telle connaissance ne sera pas accessible avant au moins deux ans, selon les estimations. A terme, les autorités flamandes auront à se prononcer sur une interdiction totale ou sur une levée du moratoire.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Partner content