Fortis Banque seule, serait une piste viable

©REUTERS

Selon certaines sources, une étude commandée à McKinsey semble montrer que l'option du "stand alone" est viable, mais surtout qu'elle permettrait de préserver l'emploi mieux qu'en cas de rachat, écrit vendredi La Libre Belgique.

(belga) - Il y a quelque temps, Fortis Banque a commandé au consultant McKinsey une étude pour connaître les scénarios possibles en cas de retrait de la banque française BNP Paribas.

Selon certaines sources, cette étude semble montrer que l'option du "stand alone" est viable, mais surtout qu'elle permettrait de préserver l'emploi mieux qu'en cas de rachat, écrit vendredi La Libre Belgique.

Fortis Banque a une position de liquidités faible, mais une solvabilité forte, note pour sa part Le Soir, qui cite la même étude.

L'option du "stand alone" conjuguée à un recentrage de Fortis Banque sur les activités en Europe serait en outre favorable au soutien économique en Belgique.

De Tijd et L'Echo affirment de leur côté que de nouvelles négociations vont débuter vendredi entre Fortis holding, la banque française BNP Paribas et le gouvernement belge pour parvenir à un accord. Depuis le non des actionnaires Fortis, le gouvernement belge estimait qu'il revenait à Fortis holding et à BNP Paribas à trouver une solution. Le gouvernement voulait se limiter à un rôle de go-between.

Jeudi soir, la question d'une nouvelle intervention du gouvernement dans les négociations a à nouveau été soulevée en cabinet restreint.
L'échéance du protocole est fixée au 28 février.
 

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content