Tapie inquiété en Belgique

©REUTERS

Le parquet de Bruxelles a ouvert une information judiciaire à l'encontre de Bernard Tapie. Celle-ci fait suite à une dénonciation de la Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF). L'affaire porte sur un virement de 900.000 euros de Bernard Tapie d'un compte français vers un compte belge.

Les affaires se suivent et ne se ressemblent pas pour l’homme d’affaires français Bernard Tapie. D’après nos informations, le parquet de Bruxelles a ouvert une information judiciaire pour faire la lumière sur un transfert financier important effectué par l’homme d’affaires entre un de ses comptes en banque français et un de ses comptes en Belgique.

900.000 euros saisis

Contacté hier, le porte-parole du parquet de Bruxelles a confirmé l’information dans ses grandes lignes.  Oui, une information judiciaire a été ouverte à la suite d’une dénonciation faite par la Cellule de Traitement des Informations Financières (CTIF).

Cette dernière a donné l’alerte concernant le transfert d’un montant de 900.000 euros effectué par Bernard Tapie le 23 juillet 2013. L’alerte de la CTIF date du début du mois d’août. Prévenu par la CTIF, le parquet a lancé une information judiciaire. A ce stade, aucun juge d’instruction n’a été désigné. Par contre, des auditions ont eu lieu et les fonds en question ont été saisis. Il est tout de même question d’un montant de 900.000 euros versés sur un compte ING ouvert au nom de Bernard Tapie et de son épouse, Dominique Damianos.

À ce stade de l’enquête, le parquet de Bruxelles n’a pas encore pris attitude sur le caractère légal ou non du transfert. Des auditions ont déjà eu lieu et d’autres devraient encore intervenir. Il nous revient que Bernard Tapie, son épouse et son fils, Laurent, ont tous les trois été entendus par la justice belge.

Sans tirer de plan sur la comète, rappelons tout de même que la CTIF est l’organe de lutte contre le blanchiment des capitaux. Il y a donc fort à parier que les autorités suspectent le transfert louche ou l’évasion fiscale. C’est un dossier de plus pour Bernard Tapie qui, depuis quelques mois, fait de nouveau la une de l’actualité judiciaire.

Toujours d’après nos informations, les 900.000 euros auraient été transférés du compte de la société "Demain l’événement", une structure créée pour gérer les activités artistiques de Bernard Tapie (théâtre et cinéma) vers un compte ING ouvert à l’époque par l’homme d’affaires pour percevoir ses émoluments de député européen.

Bernard Tapie semble avoir eu plusieurs vies. Mais c’est toujours sous sa casquette d’homme d’affaires qu’il est poursuivi par la justice.

Silence radio

Les activités belges de Bernard Tapie sont gérées par un avocat du cabinet CMS DeBacker. Ce dernier n’a pas répondu à nos différentes sollicitations concernant le dossier de Bernard Tapie.

A priori, lors de son audition, Bernard Tapie aurait fait savoir que le virement dont il est question devait servir à lancer les activités en Belgique de son fils Laurent. Et le moins que l’on puisse écrire est que père et fils ne sont pas inactifs en Belgique. En mai 2011, GBT Holding — la principale structure de Bernard Tapie en Belgique, 215 millions d’euros de capital - et Laurent Tapie ont créé GBT Events SPRL, une structure active dans la gestion de holdings. Quelques mois plus tard, en janvier 2012, les deux hommes d’affaires devenaient administrateurs d’International Stadium Poker Tour Holding, une société capitalisée à hauteur de 1,9 million d’euros, active dans l’organisation de tournois de poker. Et récemment, en janvier 2013, Laurent Tapie a créé LT Conseil, une société basée à Uccle active, entre autres, dans la gestion de patrimoine.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content