Talvivaara reprend la production, Nyrstar respire

Roland Junk, le CEO de Nyrstar. ©TdB ©Thierry du Bois

Le fournisseur de zinc Talvivaara, partenaire de Nyrstar, peut restructurer sa dette. Le spectre de la faillite s'éloigne. Nyrstar pousse un "Ouf" de soulagement et retrouve des couleurs en Bourse. Retour sur une crise d'angoisse en onze actes.

L'action Nyrstar gagne plus de 3% en Bourse de Bruxelles. Enfin une bonne nouvelle en provenance de Finlande... Talvivaara peut reprendre sa production.

 

ACTE I

ACTE I

C'est en janvier 2010 que les investisseurs belges font connaissance avec un groupe finlandais au nom exotique: Talvivaara. Nyrstar a en effet signé un accord "innovant" qui fait de Talvivaara un fournisseur de zinc essentiel pour le groupe belge. L'accord prévoit ceci: le groupe finlandais fournira à Nyrstar 1,25 million de tonnes de zinc sous forme concentrée. Prix de l'opération: 335 millions de dollars.

ACTE II

ACTE II

Mi-janvier. Les liens se consolident. Roland Junck, CEO de Nyrstar, entre au conseil d'administration de Talvivaara.

ACTE III

ACTE III

Octobre 2011. Nyrstar doit revoir à la baisse ses prévisions de résultats. En cause? Les problèmes rencontrés par Talvivaara dans sa mine de zinc. Le Finlandais devait fournir entre 44 et 56.000 tonnes de concentré de zinc. Il ne pourra en fournir que 32.000... Le titre Nystar abandonne plus de 8%. Il clôture à 6,14 euros.

ACTE IV

ACTE IV

Juillet 2012. Nouvelle mise en garde de Talvivaara. Nouvelle révision à la baisse de la production de la mine. Nouveau piqué du cours de l'action Nyrstar (-7,60% à 4,10 euros). Le 7 juillet, le titre Nyrstar tombe à un plus bas de trois ans.

ACTE V

ACTE V

Octobre 2012. L'espoir renait. Talvivaara annonce des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le titre du Finlandais gagne plus de 7% à la Bourse d'Helsinki. Dans les semaines qui suivent, le titre Nyrstar alterne les hauts et les bas au gré des informations sur la production de Talvivaara.

ACTE VI

ACTE VI

Avril 2013. Nouvelle déception. La production finlandaise est une nouvelle fois en-dessous des attentes. Nystar commence l'année en mode mineur.

ACTE VII

ACTE VII

Novembre 2013, le 7 précisément.  Les événements se précipitent. Talvivaara est au bord de la faillite et cherche de l'argent frais. De l'eau dans les mines et une chute des cours des métaux ont mis à mal les finances du groupe. Talvivaara demande la protection contre ses créanciers. Nyrstar continue à supporter son partenaire. Les marchés sanctionnent Nyrstar en Bourse. Le titre pliera durant dix séances d'affilée. 10 journées au terme desquelles Nyrstar tentera de rassurer les investisseurs en assurant que sa position financière est solide.

ACTE VIII

ACTE VIII

SCÈNE 1. Nouvelle tuile

21 novembre 2013. Talvivaara cherchait 40 millions d'euros pour mener à bien sa restructuration. Il ne les obtient pas. Selon Goldman Sachs, plus moyen pour Nyrstar d'échapper à une augmentation de capital. Pour la société de Bourse, le smelter devrait lever entre 250 et 450 millions d'euros en janvier prochain. Owen Scarrott, auteur d'une étude sur la valeur, a réduit son objectif de cours sur Nyrstar à 1,6 euro contre 2,57 euros. Il s'attend à ce que Nyrstar place ses titres sur le marché à 1,2 euro par action.

L'action boit alors une nouvelle fois la tasse:-6% à mi-séance.

 

SCÈNE 2. Démenti

Réponse du berger à la bergère: "aucune levée de capitaux n'est prévue dans un avenir proche", répond Nyrstar.

 Le groupe minier estime que la note d'analyse de Goldman Sachs s'appuie sur des prévisions erronées. Jaideep Thatai, le porte-parole de Nyrstar rappelle que la société dispose d'une large marge de manoeuvre financière de 500 millions d'euros par le biais de crédits, de la trésorerie ou d'équivalents au cash.

"Goldman Sachs estime que nous allons rompre l'accord qui nous lie si Talvivaara a des ratés, ce qui n'est absolument pas vrai", précise Thatai.

L'action Nyrstar réduit ses pertes à 5% aux alentours de 15h30.

 

ACTE IX

ACTE IX

Selon Bloomberg, l'audience de Talvivaara qui devait se tenir ce mardi devant un tribunal finlandais a été reportée, "l'un des principaux créanciers de Talvivaara lui a retiré son soutien", indique l'agence. L'audience a en effet été reportée au 29 novembre. Mais du côté de Nyrstar on indique que sa position vis-à-vis de Talvivaara n'avait pas changé.

"As previously advised, Nyrstar withdrew its support for the corporate restructuring with the withdrawl of funding last week.  This week we withdrew our support letter as part of this process."

Pour être tout à fait clair, Nyrstar dit continuer à soutenir Talvivaara mais ne lui apporte aucun moyen financier additionnel.


ACTE X

ACTE X

Le tribunal finlandais chargé d'étudier le dossier de Talvivaara a accordé ce vendredi la restructuration au groupe minier. Celui-ci peut donc lever des fonds pour tenter d'échapper à la faillite.  Cette information booste nettement le cours de Nyrstar en Bourse de Bruxelles.

Concrètement, Talvivaara a jusqu'au 18 décembre pour présenter son plan de restructuration.

En bref

Le communiqué relatif à la restructuration de Talvivaara.

ACTE XI

ACTE XI

Nous sommes le 17 décembre et un tribunal finlandais a accordé son feu vert à la restructuration de la dette de Talvivaara.  Cette décision permet au groupe de poursuivre sa production et éloigne le specte de la faillite.  Le processus de réorganisation de Talvivaara peut donc être mis en place. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect