Mobistar reporte le lancement de l'iPhone

Mobistar n'est pas prêt à lancer l'iPhone 3G, le téléphone portable développé et ultra-"buzzé" par Apple. C'est en tout cas ce qu'il a indiqué ce jeudi soir, en reportant la conférence de presse qu'il avait programmée ce vendredi en début d'après-midi. "Tous les détails de préparation de la commercialisation ne sont pas encore totalement finalisés", a indiqué la porte-parole de la filiale belge d'Orange (France Télécom) par courrier électronique, sans avancer de nouvelle date. "Nous vous informerons en temps voulu", a-t-elle conclu.

Bruxelles (L'Echo) - Mobistar n'est pas prêt à lancer l'iPhone 3G, le téléphone portable développé et ultra-"buzzé" par Apple. C'est en tout cas ce qu'il a indiqué ce jeudi soir, en reportant la conférence de presse qu'il avait programmée ce vendredi en début d'après-midi.

"Tous les détails de préparation de la commercialisation ne sont pas encore totalement finalisés", a indiqué la porte-parole de la filiale belge d'Orange (France Télécom) par courrier électronique, sans avancer de nouvelle date. "Nous vous informerons en temps voulu", a-t-elle conclu.

L'opérateur mobile dirigé par Benoît Scheen, un temps pris de vitesse dans ce dossier par sa maison-mère, devait notamment annoncer en grandes pompes, ce vendredi, la date de lancement de l'iPhone 3G, pour lequel il dispose d'une "exclusivité", le prix de vente des deux modèles (8 et 16 Go)... ainsi que la façon dont il compte s'y prendre pour contourner la loi belge interdisant les ventes conjointes (terminal + abonnement).

Début juin, le site internet d'Apple indiquait que ce modèle d'iPhone, plus rapide et meilleur marché que le précédent, serait disponible en Belgique dès le 11 juillet, comme dans 21 autres pays européens. Ce que n'avait pas confirmé Benoît Scheen, pas vraiment convaincu que l'été était propice au lancement et pas certain de pouvoir boucler à temps les préparatifs commerciaux.

Les spécialistes du secteur considèrent que plus de 20.000 iPhone de première génération ont déjà été craqués pour être utilisés sur l'un des trois réseaux mobiles belges. Dont sans doute plus de 8.000 chez... Mobistar.

Lors de sa précédente annonce, Mobistar avait indiqué que l'iPhone devait avoir un impact positif sur ses résultats. Mais l'opérateur n'avait pas chiffré ses propos ni revu ses prévisions annuelles.

Ce jeudi soir, le titre Mobistar valait 50,27 euros (+1,02%).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés