Publicité

bpost doit revoir la publicité de son IPO

Johnny Thijs, CEO de bpost ©Yann Bertrand

La FSMA a demandé à bpost d'adapter la publicité autour de son entrée en Bourse en raison d'une "erreur matérielle": le document ne renvoie pas au risque de perte de capital, alors que cela doit être mentionné.

bpost va, à la demande du régulateur boursier (FSMA), adapter dès mardi sa publicité autour de son entrée en Bourse. "Une erreur matérielle s'est produite dans le processus de production de la publicité", explique un porte-parole de bpost.

Une communication placée sous la publicité de l'entrée en Bourse ne renvoie pas au risque de perte de capital, alors que cela doit pourtant être mentionné par le biais d'une formule standard.

Une publicité a été diffusée dans la presse vendredi et lundi, annonçant, entre autres, que le prospectus allait se trouver à disposition des investisseurs intéressés au début de la période de souscription. Une formule standard doit toutefois généralement figurer sur la publicité, précisant qu'un investissement peut constituer un risque de perte de capital et que ces risques sont décrits dans le prospectus.

"A la suite d'une erreur matérielle dans le processus de production de la publicité, cette mention s'est perdue", explique un porte-parole. "La FSMA nous l'a signalé. Nous rectifierons cela dès demain, à la demande de la FSMA."

L'organisation de consommateurs Test-Achats estimait lundi matin que la campagne médiatique relative à l'entrée en Bourse de l'entreprise postale ne faisait pas suffisamment référence aux risques liés à l'opération.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés