Publicité

Astrazeneca: bénéfice net en forte hausse mais suppression de 3.000 emplois

Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca a annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 28,3% à 6,063 milliards de dollars en 2006, et un programme de rachat d'actions de 4 milliards de dollars sur 2007, mais parallèlement la suppression de 3.000 emplois sur trois ans.

(afp) Le chiffre d'affaires a atteint pour sa part 26,475 milliards de dollars en 2006, une hausse de 10,54% par rapport à l'année précédente.Les résultats sont apparus en ligne avec les prévisions, même si les perspectives financières annoncées pour cette année sont moins bonnes.

Le directeur général David Brennan a en effet indiqué que le bénéfice par action devrait augmenter de 13 à 20% cette année, contre 33% cette année.Mais la double annonce d'un rachat d'actions plus élevé qu'espéré, et des suppressions d'emplois, a beaucoup plu au marché : AstraZeneca prenait 2,68% à 2.916 pence à 12H07 GMT dans un marché en hausse de 1,31%, parès avoir gagné jusqu'à 2,81%.Les suppressions d'emplois vont coûter 500 millions de dollars à la compagnie, dont 300 millions en numéraire. Le groupe supprimera ainsi 4,6% de ses 65.000 emplois.

Le chiffre d'affaires a été soutenu par les cinq best-sellers du groupe, Arimidex (cancer), Crestor (coeur), Nexium (gastro-entérites), Seroquel (schizophrénie) et Symbicort (asthme) dont le chiffre d'affaires à eux cinq atteint la moitié du chiffre d'affaires total, à 13,318 milliards de dollars, une hausse de 23% par rapport à l'année précédente.Pour cette année, la hausse à venir moindre du bénéfice correspond à un manque à gagner de 1,5 milliard de dollars de l'anti-cholésterol Toprol XL, dû au lancement par le groupe d'une version générique de son produit aux Etats-Unis à l'automne.

M. Brennan a assuré qu'il était "déterminé à maintenir le rythme actuel du chiffre d'affaires et à bâtir un pipeline (de nouveaux produits) qui soutiennent la croissance.Mercredi encore, AstraZeneca a annoncé deux nouveaux contrats de recherche et de développement avec des laboratoires de biotechnologie, pour des produits contre les diffultés respiratoires et l'obésité. Jeudi, il a annoncé le rachat de Arrow Therapeutics, un groupe de biotechnologie qui développe des thérapies anti-virales.

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés