Publicité
Publicité

Bayer arrête prématurément étude en phase trois du Nexavar

Les tests déjà menés sur les patients montrent qu'il est "improbable" que le Nexavar augmente l'espérance de vie des malades, selon un communiqué publié par le groupe. L'anti-cancéreux Nexavar, déjà commercialisé pour d'autres types de cancer comme le cancer du foie et du rein, est un des traitements-phare de Bayer.