IBA confirme la tendance au redressement

Pierre Mottet, CEO

A l'exception du segment Equipements, les prestations des différentes activités de l'entreprise spécialisée dans le diagnostic et le traitement du cancer augurent une bonne année 2010.

Bruxelles (L'Echo) - La société néo-louvaniste IBA a indiqué que la tendance au redressement, déjà observée fin 2009, se confirmait au cours des trois premiers mois de l'année. A la fin du trimestre, le backlog est resté à un niveau pratiquement record de l'ordre de près de 200 millions d'euros tandis que la marge brute a progressé par rapport à l'exercice précédent.

Néanmoins, le chiffre d'affaires consolidé pour la période a reculé de 4% par rapport au premier trimestre 2009. "Cette évolution résulte du timing de mise en production des commandes enregistrées fin 2009 et devrait s'ajuster en cours d'année", indique IBA dans un communiqué. Le résultat net s'effrite également, comme c'était déjà le cas à la fin du 1er trimestre 2009.

Le résultat opérationnel récurrent ressort en ligne avec celui de la même période en 2009, l'amélioration notée dans le segment pharmaceutique étant compensée par la faiblesse des revenus en équipements.

Cette dernière division subit toujours l'impact du manque de prise de commandes fin 2008 et début 2009 même. Sur ce segment, les ventes ont baisssé de 3% au premier trimestre 2010 par rapport à la même période un an plus tôt. En revanche, le chiffre d'affaires des activités pharmaceutiques est en croissance de 5,3% par rapport à l'exercice précédent.

En ce qui concerne, les autres segments d'activités, la tendance est à l'optimisme. IBA évoque un "très grand" regain d'activité sur le marché de la protonthérapie avec une série d'appels d'offres lancés ou sur le point de l'être. Sur le segment des accélérateurs, l'entreprise a enregistré 4 commandes au cours du 1er trimestre 2010, ce qui laisse présager une bonne année. Enfin, la dosimétrie confirme la tendance notée en fin d'année 2009 puisqu'elle enregistre une hausse de 10% de son chiffre d'affaires sur la période considérée.

Comme attendu, à la fin du trimestre, IBA affiche une position nette de trésorerie inférieure à celle rapportée en fin d’année en raison du planning de paiement des projets de Protonthérapie.

L'entreprise ne formule pas de guidance pour l'année en cours "au vu des incertitudes liées à la conjoncture".



Publicité
Publicité

Messages sponsorisés