Innogenetics revoit sa stratégie et supprime 25 emplois

©BELGA

La société biotechnologique a en effet décidé de se focaliser entièrement sur des activités en diagnostique qui fournissent une rentabilité et qui sont soutenables à long terme. En conclusion, après l'annonce du 12 février de l’intention de restructurer GENimmune, la société prévoit qu’approximativement 25 postes seront superflus dans ses départements de services d’Innogenetics NV à Gent.

Nouvelle stratégie

  • D'abord, la biotech gantoise se concentrera sur les domaines où elle a une position de leader. La société vise plus particulièrement ses activités de diagnostique multiparamétrique dans les maladies infectieuses.
  • Ensuite, l'entreprise de biotechnologie investira dans les domaines de maladies croissantes tels que le cancer du col d’utérus (HPV) et les maladies neurodégénératives (Alzheimer), qui deviendront les activités clés d'Innogenetics.

Des résultats conformes aux prévisions du groupe

  • Concernant les résultats de l'exercice écoulé, le chiffre d'affaires total du groupe a augmenté légèrement de 0,7% à 54,1 millions d'euros. Les ventes de produits en diagnostiques ont augmenté de 2,6% à 47 millions d'euros comparés à 45,8 millions d'euros l'année dernière.
  • Pour le quatrième trimestre,le chiffre d’affaires du groupe a diminué de 6,8% à 13,3 millions d'euros, comparé à 14,3 millions d'euros dans le même trimestre de 2006. Les dépenses opérationnelles totales étaient en baisse de 8,9% à 6,1 millions d'euros, comparé à 6,7 millions d'euros à la même période de 2006.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés