Le bénéfice de Tessenderlo dopé par des plus-values

Des éléments non-récurrents expliquent le bond du résultat net. Il s'agit plus particulièrement d'un solde positif de 45,3 millions d'euros qui comprend la plus-value réalisée sur la vente d'une joint venture américaine.

(L'Echo) Le groupe de chimie Tessenderlo a vu son chiffre d'affaires passer de 554,6 millions d'euros au premier trimestre 2006 à 596,7 millions un an plus tard. Cette progression de 7,6% est due essentiellement à la transformation des matières plastiques et de la chimie.

Le résultat d'exploitation récurrent a, pour sa part, été multiplié par 3,5 et s'élève à 35,9 millions d'euros. C'est surtout l'amélioration dans les secteurs d'activités Chimie et Spécialités qui a permis cet accroissement, a précisé Tessenderlo.

Au final, le bénéfice net du groupe atteint 46,8 millions d'euros contre 2,8 millions un an auparavant. Des éléments non-récurrents expliquent ce bond du résultat. Il s'agit plus particulièrement d'un solde positif de 45,3 millions d'euros qui comprend la plus-value réalisée sur la vente d'une joint venture américaine, Tessenderlo Davison Companies.

Pour le deuxième trimestre, Tessenderlo s'attend à la poursuite d'une activité soutenue dans l'ensemble de ses métiers. Mais, avertit le groupe, de nouvelles hausses de prix matières premières risquent cependant de peser sur les marges. L'effet en sera atténué grâce au plan "Target 2007", affirme le groupe.

Tessenderlo ne s'attend donc pas à retrouver au deuxième trimestre un résultat d'exploitation du même "excellent niveau" que celui du premier trimestre.

Stéphane Wuille

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés