Publicité

Les pharmaceutiques profitent de la grippe porcine

©BLOOMBERG NEWS

Les gouvernements du monde entier se sont toutefois employés à réduire l'impact de l'épidémie. En France, les autorités sanitaires examinent quatre personnes qui pourraient avoir été contaminées par le virus après avoir écarté six cas suspects signalés depuis ce week-end.

(Reuters) - L'épidémie de grippe porcine qui a tué 150 personnes au Mexique, a fait chuter les valeurs liées aux transports et aux loisirs lundi en Bourse mais profité aux valeurs pharmaceutiques.

Les gouvernements du monde entier se sont toutefois employés à réduire l'impact de l'épidémie. En France, les autorités sanitaires examinent quatre personnes qui pourraient avoir été contaminées par le virus après avoir écarté six cas suspects signalés depuis ce week-end.

Comme lors des dernières craintes concernant une pandémie - celles concernant, il y a quelques années, la grippe aviaire (sras), qui n'a finalement pas eu lieu - le secteur des loisirs et du transport aérien a été très touché, de Sydney à New York.

"Les marchés évoluent comme prévu dans ce contexte : baisse des compagnies aériennes, hausse des pharmaceutiques", notait Sam Wright, courtier chez Spreadex.

Air France-KLM a dégringolé de 6,56% à 8,39 euros, Aéroports de Paris de 5,02% à 42,60, Lufthansa de 9,25% à 8,73 et British Airways de 7,75% à 151,2 pence.

Iberia, la compagnie européenne la plus exposée à la destination Mexique, a fini en baisse de 6,58% à 1,42 euro.

L'épidémie de sras avait éclaté début 2003, ce qui avait un peu retardé la reprise après les attentats du 11 septembre 2001 contre les Etats-Unis. Son impact économique avait toutefois été surtout notable sur un trimestre.

Aux Etats-Unis, Continental Airlines, très exposée au Mexique, chutait de 14% à Wall Street. AMR (American Airlines) et US Airways, numéro deux et trois du transport aérien américain en termes de capacité, reculaient respectivement de 15% et 18%.

A Hong Kong, Cathay Pacific Airways, qui a un moment de la crise du sras avait envisagé de laisser ses avions au sol, a fini en baisse de 8% et Air China de 13%.

PLONGEON DES VALEURS DE CROISIERE

Singapore Airlines a indiqué avoir pris des mesures pour faire en sorte que les leçons de la crise du sras soient mises à profit. Le personnel de cabine tentera de déceler les passagers malades.

"L'heure étant pour l'instant plutôt à la précaution, il n'y a pas de programme pour désinfecter nos avions ou pour que notre personnel porte des masques", a précisé une porte-parole.

American Airlines a indiqué qu'elle permettrait aux passagers à destination du Mexique de changer de destination sans pénalité mais a priori, aucun vol ne semblait annulé.

A Madrid, les passagers arrivant du Mexique se sont vu remettre des documents sur la conduite à tenir en cas de malaise.

Les valeurs de croisière ont également plongé. Royal Caribbean Cruises perdait 16% à New York, tandis que Carnival reculait de 12,6%. Cette société a dit ne pas avoir d'informations sur des passagers montant des symptômes de grippe porcine sur ses bateaux.

Au Mexique, des centaines de discothèques ont fermé leurs portes dans la célèbre station balnéaire d'Acapulco.

A l'hôtellerie, le groupe Accor a fini en repli de de 3,7% à 31,47 euros. Ses concurrents américains Starwood Hotels & Resorts et Marriott International perdaient respectivement 9,17% et 5,16%.

Aux voyagistes, TUI Travel a fini en repli de 3,3% à 261,8 pence. Thomas Cook a perdu 4,4% à 278,5 pence.

A l'inverse, les pharmaceutiques ont été recherchées. L'indice DJ Stoxx des valeurs européennes du secteur des valeurs pharmaceutiques a fini en hausse de 2,8%.

Le suisse Roche a gagné 3,5% à 144,50 francs suisses et le britannique GlaxoSmithKline 5,67% à 10,63 livres, à la faveur des anticipations de commandes massives par les Etats de leurs traitements contre les grippes dites saisonnières, respectivement le Tamiflu et le Relenza.

A Paris, Sperian Protection, qui vend des équipements de protection individuelle, notamment des masques, a bondi de 23% à 34,5 euros.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés