Omega Pharma suspend la vente de son "protecteur d'ondes"

©Lieven Van Assche

Face aux critiques, la société a décidé de suspendre la vente de l'E-Waves Phone Chip aux pharmacies et grossistes pharmaceutiques. Un conseil d'administration se réunit aujourd'hui. La position de Marc Coucke devient instable.

Bruxelles (belga) -  La société Omega Pharma a décidé de suspendre la vente de l'E-Waves Phone Chip aux pharmacies et grossistes pharmaceutiques, annonce-t-elle lundi dans un communiqué. Cette puce prétend neutraliser le rayonnement potentiellement nocif des GSM grâce à une technologie interférentielle.

L'entreprise avait été confrontée à de nombreuses critiques à la suite du lancement de ce produit, les épreuves scientifiques étant mises en cause par des médecins et professeurs.

Sur base des premiers résultats de nouveaux tests thermiques menés par Omega Pharma, il apparaît que "l'E-Waves Phone Chip diminue légèrement l'effet thermique de l'utilisation du portable, mais pas dans le degré des résultats montrés ultérieurement", explique la société.
Omega Pharma a dès lors décidé d'arrêter la vente aux pharmacies, "tenant compte de l'autorité des médecins et des professeurs qui ont critiqué le chip".

Pour le lancement de cette puce, l'entreprise s'était basée sur des études cliniques élaborées par les inventeurs du produit.
Les consommateurs ayant acheté cette "E-Waves Phone Chip" peuvent obtenir un remboursement via le site web www.jetelephoneavecplusdesecurite.be.

Selon nos informations, une réunion du conseil d'administration se tiendra cet après-midi. La position de Marc Coucke, en tant qu'administrateur délégué, est devenue bancale. L'homme rappelé il y a peu à la tête du groupe détient 30,86% du capital d'Omega Pharma.

as.bailly@lecho.be

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés