Pharco gagnant en ventes, pas encore en profit net

©© Heiner Mueller-Elsner / Agentur Focus

Le laboratoire coté au marché libre table sur 3 millions d’euros de ventes en 2010.

Bruxelles (L'Echo) - Le laboratoire pharmaceutique Pharco, coté au Marché libre et spécialisé dans les thérapies adjuvantes, vient de boucler un exercice 2009 contrasté. La bonne nouvelle, c’est que la société enregistre une forte croissance de ses ventes avec un chiffre d’affaires en hausse de 31% à 2,23 millions d’euros.

C’est dû à la fois à la hausse des volumes vendus et à celle des prix de vente. La marge opérationnelle de ses activités belges a grimpé de 52,7 à 53,5% et le résultat d’exploitatiion est passé d’une perte de 25.000 euros en 2008 à un bénéfice de 94.000 euros. La mauvaise nouvelle, c’est qu’en raison de pertes exceptionnelles de 338.000 euros, le résultat net est négatif d’autant.

Avec la perte reportée de l’année précédente (837.000 euros), cela fait une perte à affecter de 1,17 million.

Dans son rapport, le commissaire aux comptes attire l’attention des actionnaires sur le fait qu’en l’absence de résultats positifs au cours des exercices à venir, la continuité de l’exploitation de la société risquerait d’être compromise. Il fait aussi des réserves sur l’incidence dans les comptes d’indemnités à percevoir à la suite d’un sinistre et d’un litige, à hauteur de 340.000 euros.

"Pharco a été victime d’inondations place Flagey, à Ixelles, il y a cinq ans, avec perte de stocks à la clé, et a par ailleurs gagné en première instance dans un litige pour rupture abusive d’un contrat de distribution en France, explique Karel Goderis, un des trois dirigeants de Pharco. Quant aux pertes reportées, elles proviennent du fait que nous avons décidé de nettoyer le bilan."

Pharco traîne les suites de son repositionnement stratégique effectué en 2007 après une mauvaise année 2006.

Depuis, elle a modifié son approche et sa gamme, au profit de produits contre des pathologies chroniques, à plus longue durée de vie. Ceux-ci ont généré la forte croissance des ventes en 2009, et la tendance s’est encore renforcée au 1er trimestre 2010 (+52%).

Les actionnaires de référence ont augmenté le capital par deux fois, en novembre et en avril derniers, à 1,24 million, pour renforcer les fonds propres après que l’actif net eut glissé sous les 50% du capital social et pour financer la croissance.

Pour 2010, la direction prévoit un chiffre d’affaires de 3 millions et un profit opérationnel de 500.000 euros. Mais s’abstient de faire des prévisions pour le net en raison, toujours, de l’évolution incertaine des litiges.

M.Lw.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés