Pieter Van Rompay (Docpharma) mis à l'amende par la CBFA

Il est reproché à l'intéressé d'avoir procédé à des centaines de transactions de nature trompeuse. Pieter Van Rompay n'a pas fait appel de la décision.

(l'Echo) La Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) a infligé une amende de 40. 000 euros à Pieter Van Rompay, l'un des fils de l'ancien patron de Docpharma (Doc), Leon Van Rompay, qu'elle accuse d' "abus de marché" sur le titre du généricien entre le 1er juin 2003 et le 30 juin 2004.

Il est reproché à l'intéressé d'avoir procédé, durant cette période - en fait 200 jours sur les 278 qu'elle comprend -, à des centaines de transactions de nature trompeuse, souvent en début ou en fin de séance. "L'intention n'était pas de s'enrichir mais de stabiliser le cours", se défend l'intéressé, qui n'a pas fait appel de la décision.

Dans ses motivations, la CBFA a souligné avoir été déconcertée par des explications contradictoires: tantôt il s'agissait d'un jeu, tantôt de contrer les visées d'un mystérieux spéculateur...

C'est la première fois, note notre confrère "De Tijd", que la CBFA inflige une amende nominative dans le cadre d'une affaire de manipulation de cours instruite par elle.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés