PNS va développer son troisième pilier

©Photo News

Concentré depuis deux ans sur les pôles de soins infirmiers et de kinésithérapie à domicile et en centres spécialisés, PNS a négligé sa branche négoce de matériel. Un rattrapage semble programmé dès la rentrée.

Bruxelles (L'Echo) - PNS s'est fait connaître au grand public pour ses activités de prestataire de soins infirmiers et de kinésithérapie à domicile et en centre spécialisés, mais dans le prospectus sur lequel s'est appuyée son introduction sur le Marché libre bruxellois, la firme montoise évoquait aussi une troisième activité, celle relative à la vente de matériel.

Compte tenu des priorités d'expansion des deux premières, celle-ci est restée dans l'ombre à ce jour, mais l'indication sibylline mentionnée dans l'actualisation du plan d'affaires de l'entreprise suggère qu'un rattrapage est programmé. Elle souligne en effet s'attendre à la finalisation prochaine de projets stratégiques susceptibles d'impacter positivement ses résultats à partir de l'année prochaine. "On ne peut parler de diversification, mais du développement intense d'une de nos branches d'activités, aujourd'hui insignifiante", se borne à convenir Giovanni D'Aniello, le directeur financier de PNS.

Hormis ces perspectives additionnelles, la société estime pouvoir dégager en 2009 un bénéfice net de 0,257 million d'euros pour un chiffre d'affaires de 4,513 millions, contre respectivement 0,21 million et 4,42 millions l'an dernier. Sa prévision tient compte d'un manque à gagner d'environ 120.000 euros, imputable à l'indexation automatique des salaires, aux retards de remboursement par les mutualités et à la modification intervenue dans son régime de taxation. Elle intègre également la conclusion de collaborations nouvelles avec des centres de soins. Celles-ci s'élèveraient à 16 au terme de l'exercice courant, et à 19 à la fin de l'année prochaine, au titre de laquelle PNS espère dégager un profit net de 0,302 million d'euros pour des revenus de 4,862 millions. On notera enfin que le dividende unitaire brut de 0,12 euro relatif à l'exercice 2008 devrait être versé avant la mi-août. Un montant similaire est déjà envisagé pour 2009 et 2010.

Fabian Lacasse

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés