Solvay précise les prix de Fournier, de Mississippi et de Gharda

Le groupe chimique et pharmaceutique belge précise, dans son rapport annuel, le montant qu'il a effectivement déboursé pour trois de ses acquisitions récentes.

(l'echo) Concernant la société dijonnaise Fournier, que Solvay avait reprise fin 2005, le groupe dirigé par Christian Jourquin a précisé avoir payé un "earn-out" supplémentaire de 117 millions d'euros. Ce montant versé aux anciens actionnaires de l'ex-quatrième laboratoire pharmaceutique indépendant de l'Hexagone s'ajoute évidemment au montant fixe d'1,3 milliard d'euros payé à l'époque. En théorie, ce "earn-out", qui est notamment basé sur les performances 2006, pouvait atteindre 300 millions d'euros.

Le montant de l'acquisition par Solvay, en février 2006, de Mississippi Polymer Technologies (Géorgie, USA), lui, n'avait jamais été rendu public. La sortie nette de cash pour cette start-up de 50 personnes propriétaire de la technologie Parmax (thermoplastiques d'ingénierie) s'est élèvé à 22 millions d'euros... Et comprend entre autres un goodwill de 21 millions d'euros.

Enfin, toujours dans les polymères spéciaux, Solvay avait mis la main quelques mois plus tard, mi-mai, sur la division polymères des Indiens de Gharda Chemicals (Panoli, dans l'Etat de Gujarat). Pour combien? 33 millions d'euros, sur base d'actifs nets évalués à 28 millions d'euros, révèle encore le rapport annuel de Solvay, décidément assez riche en révélations.

Xavier Degraux

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Publicité
Publicité

Echo Connect