Taminco bientôt sur Euronext

©Photo News

L'ex pôle chimie d'UCB a annoncé ce mercredi son intention de demander l’admission de ses actions à la négociation sur Euronext Brussels dans le cadre de l’offre de ses actions.

(L'Echo) - La rumeur était dans l'air. Selon différentes sources proches des fonds d’investissement, le groupe chimique Taminco devait, au même titre que La Poste en Belgique ou le groupe britannique de divertissements Merlin Ent., soutenir une reprise des IPO en 2010. La course est lancée... Mercredi matin, l’ex-pôle chimie d’UCB annonçait en effet son intention de lever jusqu’à 160 millions d’euros via une introduction sur Euronext Bruxelles.

550 millions au total

Cette entrée serait pour le marché la plus importante depuis celle du producteur de zinc et de plomb Nystar qui, en octobre 2007, avait levé 1,74 miliards d’euros.

Selon les termes de l'opération indiqués par le groupe dans un communiqué, l’émission de nouvelles actions pourrait s’accompagner d’une mise en vente d’une partie des parts existantes. Avec pour ambition de débloquer au total 550 millions d’euros.

Basée à Gand où elle emploie 350 personnes, l’entreprise est détenue à 70% par CVC Capital Partners. Un  fonds d’investissement également présent dans La Poste et qui avait dépensé en 2007, soit quatre ans après la scission avec UCB, 800 millions d’euros pour en prendre les commandes. L’ancien propriétaire, AlpInvest Partners, conserve 7% des parts. Un cinquième de l’actionnariat est au main du management.   


Modèle de croissance

Depuis qu’elle a été scindé d’un groupe UCB désormais centré à 100% sur la pharmacie, la société s’est spécialisée dans la production d’alkylamines, un composant chimique utilisé pour la protection des produits agricoles, la traite de l’eau ou lors de la production de différents médicaments. Présente dans 17 pays, Taminco affichait en 2008 un chiffre d’affaires de 692 millions d'euros. En 24 mois, ses revenus ont crû de 200%...

La volonté de développement vers l’Est est démontrée par la nomination récente au poste de CEO de Laurent Renoir, responsable de projets d’exploration en Chine et en Malaisie.

Le management de Taminco a-t-il les moyens de lever facilement 550 millions d’euros ? Des pistes existent-elles auprès de l’un ou l’autre investisseur ? Le "no comment" est de mise. La date d’une introduction sur Euronext, n’est, quant à elle, pas encore connue.

Commerzbank AG et Rabobank sont les lead managers. Dexia, ING, la Banque De groof et Petercam les co-managers.

FB 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés