Unibioscreen et Diatos travaillent à un projet de fusion (Média)

La société bruxelloise Unibioscreen et la franco-belge Diatos, toutes deux actives dans le traitement du cancer, planchent actuellement un projet de fusion. Si ce projet voit le jour, la nouvelle entité cherchera à lever des capitaux frais l'année prochaine.

La société bruxelloise Unibioscreen et la franco-belge Diatos, toutes deux actives dans le traitement du cancer, planchent actuellement un projet de fusion, révèle ce mercredi matin le quotidien néerlandophone De Tijd. Si la fusion voit le jour, la nouvelle entité cherchera à lever des capitaux frais l'année prochaine, ajoute De Tijd.

Pour rappel, Unibioscreen est une spin-off de l'Université Libre de Bruxelles (ULB) alors que Diatos utilise la technologie de l'Institut Pasteur et de l'Université Catholique de Louvain (UCL). Les deux entreprises avaient déjà travaillé (séparément) sur des projets d'entrée en Bourse. Diatos, dont le capital est détenu par la GIMV, Sofinnova, AGF Private Equity, Crédit Agricole Private Equity, Sopartec et l'Institut Pasteur, avait abandonné l'idée d'être coté à la fois à Paris et à Bruxelles.

Unibioscreen, qui envisageait aussi des alternatives à la Bourse, comme un placement privé, est contrôlé par des capitaux-risqueurs comme E-Capital, mais aussi ING et tant la SRIB que la SRIW.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés