Accord social chez Godiva

Direction et syndicats du chocolatier ont accepté les propositions des conciliateurs sociaux dans le conflit qui les oppose suite à l'anonce de la fermeture du département emballage. Près de 70 ouvriers seront prépensionnés.

Bruxelles (L'Echo) - Entamé début mars, le conflit social a pris fin ce matin chez Godiva. Direction et syndicats du chocolatier bruxellois ont accepté les propositions des conciliateurs sociaux désignés par la ministre de l'emploi Joëlle Milquet.

Pour rappel ce conflit était né suite à l'annonce par la direction de son intention de fermer le département "emballage" et de sous-traiter cette activité à la société Hessenatie Logistics située à Kampenhout en Brabant flamand. Cete fermeture devait entraîner la suppression de 90 emplois (87 ouvriers et 3 employés) sur les 360 que compte l'entreprise.

Les conciliateurs sociaux ont formulé plusieurs propositions dont la principale a trait à la prépension de 69 ouvriers. Les conciliateurs proposent en effet que Godiva dépose auprès de la ministre de l'emploi une demande de reconnaissance comme entreprise en difficultés, afin de pouvoir lui appliquer un régime de prépension conventionnelle pour tous ses ouvriers à partir de 52 ans pour la période du 17 juin 2010 au 16 juin 2011.

Cette proposition vise donc tous les ouvriers de Godvia répondant aux critères et donc pas seulement ceux du département emballage. Les postes ainsi libérés pourront être occupés par les travailleurs de ce dernier "non prépensionnables".

Ceux d'entre eux qui ne peuvent pas prendre leur prépension ou qui ne peuvent pas passer à un nouveau poste de travail dans un autre département auront droit à 4 fois l’indemnité de préavis sectorielle prévue ainsi qu'à des mesures d'accompagnement de reclassement professionnel.

Les conciliateurs sociaux ont également proposé que 12 des 87 ouvriers touchés par la fermeture soient reclassés dans le département de production.

L'accord a été accueilli favorablement par 87% des travailleurs. Le travail devrait reprendre dès aujourd'hui.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés