Bois Sauvage prépare le remboursement de 100 millions d'euros

Le holding bruxellois Bois Sauvage a dégagé au titre de l'exercice 2006 un résultat récurrent en hausse de 52% à 22,5 millions d'euros. Il a été influencé par la progression des résultats des sociétés mises en équivalence (Codic, Fauchon, Parfimmo) et par l'amélioration des performances de Neuhaus.

(L'Echo) Le chocolatier détenu à 100% par Bois Sauvage a vu ses ventes passer de 70,2 millions d'euros en 2005 à 80,1 millions et son bénéfice avant impôts tripler pour atteindre 8,4 millions d'euros.

Le bénéfice net (part de groupe) du holding s'inscrit cependant en retrait de 10% par rapport à 2005 à 64,13 millions d'euros. Il faut rappeler que l'exercice 2005 avait été fortement influencé par les plus-values réalisées à l'occasion de l'offre publique sur Electrabel. Cette année-là, le résultat en capital atteignait 69,3 millions d'euros contre 54,3 millions en 2006 (-22%).

"Le bénéfice net est en baisse mais il s'agit d'un excellent résultat pour Bois Sauvage " a résumé Vincent Doumier, l'administrateur délégué du holding coté sur Euronext Burxelles. Le dividende brut est d'ailleurs en hausse de 5% à 8,80 euros par action et la valeur intrinsèque de 21% fin 2006 à 364 euros le titre.

L'année 2006 a été caractérisée par un niveau d'investissement très élevé. Il a atteint 108,6 millions d'euros contre une moyenne tournant habituellement entre 30 et 50 millions d'euros. " Ces investissements ont servi à renforcer les pôles stratégiques de Bois Sauvage " a souligné son administrateur délégué. En 2007, Bois Sauvage n'a encore rien réalisé de significatif en la matière mais " il y a de très beaux dossiers sur la table " nous a précisé Vincent Doumier.

Le holding présidé par Guy Paquot planche aussi sur la manière de rembourser des dettes qui arrivent prochainement à échéance. Pour 2007, il s'agit d'un montant de 30 millions d'euros et pour 2008 de 75 millions. " Plus de 100 millions d'euros de prêts arrivent à terme dans un horizon de 18 mois, a précisé Vincent Doumier, nous étudions les façons de gérer cela. "

Pour 2007, la société d'investissement table sur un résultat récurrent en progression. Mais, prévient-elle, " les perspectives de résultats nets dépendront largement de l'évolution des marchés boursiers."

Vers 17hrs30, le titre Bois sauvage progressait de 0,88% à 343 euros. Les résultats ont été diffusés lors de la séance de Bourse en raison du non respect de l'embargo par une agence de presse.

Stéphane Wuille

stephane.wuille@lecho.bestephane.wuille@lecho.be

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés