Caméléon investit 14 millions d'euros dans un bâtiment «vert»

La société Caméléon, active dans les ventes privées de vêtements, forte d'un portefeuille de près de 200.000 clients, est en train de construire un nouveau bâtiment à Woluwé-Saint-Lambert. Le montant de cet investissement est de 14 millions d'euros.

(l'écho) «Ces derniers temps, nous avons enregistré une croissance annuelle de près de 20%, il était temps de déménager afin de pouvoir la gérer», explique Augustin Wigny, administrateur de Famouth Clothes, propriétaire de l'enseigne Caméléon. Et ce dernier de balayer une série de contraintes auxquelles il fallait répondre avant de trouver un terrain encore disponible à Bruxelles.

Finalemenent, la Société de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB) est sortie du bois en proposant un terrain de 17.000 mètres carrés situé Avenue Ariane, entre l'ancien siège de RTL-TVi et l'autoroute E40. La SDRB, qui a pour mission de favoriser l'installation d'entreprises dans la capitale en fournissant des terrains ou des modules de bâtiments à des conditions financières favorables, a signé un acte d'emphytéose avec Caméléon. Afin de bénéficier de l'aide de la SDRB, Caméléon s'est engagé notamment à créer de l'emploi. Si la société occupe actuellement 80 équivalents temps plein, ils devraient être près de 150 d'ici cinq ans, précise Jean-Cédric Van der Belen, le fondateur de Caméléon. Afin de mieux intégrer le projet dans le quartier, les bâtiments de Caméléon abriteront une crèche capable d'accueillir 36 enfants. Celle-ci pourrait être gérée par la commune de Woluwé-Saint-Lambert.

«Si nous n'avions pas bénéficié du soutien de la SDRB, nous aurions dû construire ailleurs, et probablement en dehors de Bruxelles», explique Wigny qui précise que s'ils avaient dû acheter le terrain, Caméléon aurait allonger 4 millions d'euros supplémentaires.

Sur le budget total de 14 millions d'euros, il faut compter 2,5 millions entièrement consacrés à l'écologie et à l'environnement, ce qui revient à un investissement d'environ 143 euros par mètre carré construit, un montant à répartir entre l'aménagement extérieur, les réductions de consommation d'énergie et l'investissement écologique.

Surfant peut-être sur la vague actuelle, mais visiblement convaincus dès la première heure, les responsables de Caméléon, en déménageant, ont décidé de passer au vert. «Einstein a dit un jour que si les abeilles disparaissent de la surface du globe, l'Homme n'aurait plus que cinq années à vivre», rappelle Augustin Wigny.

Des ruches vont donc être installées sur le toit du nouveau bâtiment.

Le ton est donné. Une isolation optimale, une éolienne d'une capacité de 40 Mégawatts-heure/an, un système de récupération des eaux de pluie, une toiture verte et d'autres mesures encore devraient permettre à Caméléon d'épargner 7.250 tonnes de CO2 sur trente ans.

Le chiffre d'affaires de Caméléon tourne autour des 20 millions d'euros pour un bénéfice avant impôts de 750.000 euros en 2005. En 2006, compte tenu des frais engendrés par le nouveau bâtiment, le bénéfice était de 400.000 euros. Pour 2007, les responsables de l'enseigne s'attendent à une croissance de 15% de leur chiffre d'affaires. Pour arriver à cette croissance, la marque a dû fermer sept magasins entre 2001 et 2005 pour se recentrer sur son activité-phare, la vente privée de vêtements.r

Nicolas Keszei

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés