Carrefour: le blocage reste entier

©Photo News

Matinée de questions-réponses pour les syndicats et la direction de Carrefour. La menace d'une nouvelle grève générale le 13 mars prochain est brandie par les syndicats qui craignent que le nombre de pertes d'emploi soient plus élevé.

Bruxelles (L'Echo) - La deuxième réunion du conseil d'entreprise de Carrefour depuis l'annonce il y a deux semaines du plan de restructuration s'est déroulée ce matin et s'est clôturé vers midi. Les partenaires sociaux ont évoqué oralement  une petite partie des questions posées par les syndicats à la direction du groupe qui y avait répondu par mail la semaine dernière.

"On a répondu aux 70 questions des syndicats, mais des réponses entraînent d'autre questions, on doit donc en être à 120 ou 130, c'est là-dessus que nous avons discuté ", rapporte Lars Vervoort, porte-parole de Carrefour Belgique qui reconnaît qu'il n'y a " rien de neuf " pour le moment

De fait, selon Myriam Delmée vice présidente du Setca, la réunion n'a guère permis d'avancer.  " Le seul point positif, c'est que Gérard Lavinay (l'administrateur délégué de Carrefour Belgique, ndlr.) ne tourne pas autour du pot et joue carte sur table."
Il a notamment été question du plan de relance commerciale présenté par  la direction, un plan que les syndicats jugent peu ambitieux : "En dix ans, Carrefour dit avoir investi 845 millions d'euros, sans résultat. A présent ils évoquent 300 millions en trois ans, c'est à peine plus." Même son de cloche  chez Irène Pètre, permanente nationale du secteur commerce à la CNE : "On n'a pas avancé, c'est le flou absolu sur la qualité du plan commercial et nos délégués sont à cran car Carrefour dit toujours la même chose."

Sur le volet social, les discussions n'ont guère avancé non plus dit la représentante du Setca. La plupart des questions ont porté sur les intentions réelles de Mestdagh, lesquelles demeurent floues et dépendront de l'analyse que fera le distributeur carolo du potentiel de la vingtaine de magasins qui lui ont été proposé. Impossible donc de dire à ce stade combien  de magasins reprendra Mestdagh et quel sera leur statut : intégré ou franchisé.

"L'addition risque d'être bien plus lourde que les 1.672 suppressions de postes annoncées, quelques 1.500 personnes sont en sursis, observe Myriam Delmée, mais de toute façon ces personnes seront licenciées avant d'être éventuellement reprises. "

" On risque d'avoir le double de licenciements, soit 3.500 personnes, renchérit Irène Pètre à la CNE : rien ne dit que les sept supermarchés GB amenée à être franchisés vont reprendre le personnel de ces magasin. Et si c'est le cas, leur salaire sera raboté de 30%, quant à Mestdagh, on ne sait toujours. "

Mercredi, la phase d'information se poursuivra lors d'une nouvelle réunion du conseil d'entreprise, " mais d'autres réunions d'informations seront sans doute encore nécessaire avant d'entamer la négociation ", prédit Myriam Delmée. Ce jour-là, les syndicats poseront quatre exigences:

  • un plan commercial ambitieux,
  • la garantie d'emploi pour ceux qui resteront au sein de l'entreprise après la  restructuration,
  • une direction compétente
  • et le maintien en commission paritaire 312 (celle des grands magasins et des hypermarchés)  des employés qui y sont déjà. " Les économies sur le passage en 202 et le blocage des salaires sont dérisoires, juge Myriam Delmée, cela représente à peine 1,3% de la masse salariale pendant trois ans. "


Faute d'obtenir satisfaction ou à tout le moins des ouvertures sensibles sur ces quatre points, les syndicats décrèteront un nouvel appel à la grève en front commun syndical pour samedi prochain 13 mars dans les  117 hyper et supermarchés intégrés. D'où une nouvelle ardoise de près de 14 millions d'euros. Du côté de la direction on dit toutefois avoir bon espoir d'éviter la grève. Méthode Coué ? " On va tout faire pour l'éviter, assure le porte-parole ; car ce serait avant tout préjudiciable pour nos clients mais on ne peut dialoguer que dans un climat serein. "

J.-F. S.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés