Carrefour: ultime tentative pour éviter la grève

©Photo News

Les syndicats Setca et CNE lancent ensemble un nouvel appel à la grève générale pour ce samedi 22 dans tous les magasins du groupe Carrefour. Mais une nouvelle réunion avec la direction est prévue pour ce jeudi matin.

Bruxelles (L'Echo/Belga) - Les syndicats Setca et CNE ont conjointement décidé mercredi de lancer un mot d'ordre de grève générale pour ce samedi 22 mai dans tous les magasins intégrés du groupe Carrefour. Les syndicats entendent de la sorte maintenir la pression sur le groupe qui, confronté à des problèmes de rentabilité en Belgique, souhaite fermer ou franchiser plusieurs de ces magasins, licencier plus de 1.500 personnes, et procéder à un plan d'économies pour le personnel restant.

"Nous avons décidé en front commun de lancer un appel à la grève pour ce samedi et nous couvrirons tous les débrayages d'ici-là", a indiqué mercredi après-midi Myriam Delmée, vice-présidente du Setca, en charge du secteur de la distribution. 

Trois magasins de l'enseigne Carrefour sont restés fermés ce mercredi pour protester contre les modalités de la restructuration programmée du groupe. Ces trois magasins en grève sont l'hypermarché de Leeuw-Saint-Pierre, et les supers de Blonden et Cointe, a indiqué mercredi le porte-parole de Carrefour, Lars Vervoort.

"La direction continue à présenter son plan d'économies comme non-négociable, ce qui revient à remettre en cause plusieurs acquis de base de la commission paritaire 312, ce qui est pour nous inacceptable", a-t-elle ajouté.

La direction du groupe veut obtenir 33 millions d'euros d'économies par an, notamment par une diminution des primes pour heures tardives (au-delà de 18 heures), la révision des pécules de vacances et des primes de fin d'année. La non-indexation des salaires avait été aussi, un temps, envisagée.

Au cours de la réunion de négociation qui a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi, les syndicats ont présenté des pistes d'économies alternatives qui permettraient, selon eux, de dégager quelque 10 millions d'euros chaque année.

Sophie Du Bled, la conciliatrice sociale désignée par le cabinet Milquet, a pris contact avec les différentes parties aujourd'hui. Elle a rencontré la direcitno du groupe Carrefour en début d'après-midi, et a débuté une réunion avec les syndicats à 17 heures qui s'est terminé vers 20H. Une nouvelle rencontre direction-syndicat a été prévue pour jeudi matin.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés