Colruyt prévoit une hausse de son résultat net de près de 5%

Jef Colruyt, président de Colruyt ©Photo News

Le groupe Colruyt table sur un bénéfice net de 320 millions pour 2009-2010. En outre, la croissance devrait être au rendez-vous car le distributeur de Hal va ouvrir 15.000 m² de nouveaux points de vente.

Bruxelles (L'Echo) - Longue assemblée générale chez Colruyt. Dans une atmosphère informelle, les questions se sont succédées  sur la politique d’expansion, les prévisions, la crise du lait, la guerre des prix...

Le président  Jef Colruyt a annoncé que le groupe tablait sur un bénéfice net de 320 millions pour 2009-2010. C’est 4,6% de plus que les 306 millions réalisés en 2008-2009 et conforme aux prévisions des analystes. Jef Colruyt ne s’est guère avancé plus loin. “Les ventes en volume augmentent et l’été a été bon, mais avec la chute de l’inflation cela ne devrait pas se refléter dans le chiffre d’affaires”, nous a-t-il  expliqué. “Il faudra attendre les décisions budgétaires du gouvernement et leur impact sur le consommateur pour se prononcer;  il y a aussi le sort d’Opel Anvers et d’autres incertitudes.”

La croissance devrait cependant être au rendez-vous car le distributeur de Hal va ouvrir 15.000 m² de nouveaux points de vente, dont 9.000 m² à l’enseigne Colruyt, soit 4 à 5 magasins, le solde étant constitué de 8 magasins de proximité Okay. En France,  Colruyt compte ouvrir 8 à 10 nouveaux points de vente par an. Après son retrait des Pays-Bas, il compte mettre le paquet sur la France  avec notamment un premier magasin en région parisienne. Chez nous, Colruyt dit rester 10% moins cher que Carrefour et Delhaize. 

Pour le reste, tous les points à l’ordre du jour ont été votés (approbation des comptes, renouvellement de mandats, etc.). 19.582.075 des 31.682.1096 actions étaient représentées. Le groupe va verser un dividende de 4,04 euro  et redistribuera près de 128 millions aux actionnaires.

Deux chiffres enfin: 693,6 millions : c’est que  Colruyt a reversé à l’Etat  (impôts, taxes, cotisations). 1,957 million:  c’est la rémunération des six directeurs, CEO inclus, à laquelle s’ajoutent les primes liées aux résultats (1,408 million) et l’assurance groupe (0,261 million).

J.-F. S.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés