Danone retire sa demande de validation de ses produits Activia et Actimel par l'EFSA

©BLOOMBERG NEWS

Danone a annoncé jeudi qu'il retirait sa demande de validation auprès de l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) des produits Activia et Actimel, et qu'il modifiait partout en Europe ses publicités vantant les supposés bénéfices pour la santé de ces produits.

(afp) - Le groupe retire ces deux demandes "devant le manque de visibilité dans l’application du règlement européen sur les allégations santé, et suite à l’annonce récente par l’EFSA de l’organisation d’une nouvelle réunion début juin pour clarifier les critères et les règles d’évaluation", a indiqué Pierre-André Térisse, directeur général finances lors d'une conférence de presse téléphonique.

Activia et Actimel "devaient faire l'objet d'un avis de l'EFSA dans les prochaines semaines" et le groupe préfère attendre une clarification des règles avant d'éventuellement déposer une nouvelle demande, a ajouté le responsable. En attendant, Danone a décidé "d'adapter" ses campagnes de publicité à la télévision dans les pays d'Europe, a précisé M. Térisse. Ces campagnes de promotion ne mettront plus en avant les bénéfices supposés pour la santé qu'est censée entraîner la consommation de ces produits. En France, le groupe a déjà modifié ses campagne pub.

En février, l'EFSA avait déjà émis des doutes sur les allégations santé avancées par Danone. Ils concernaient les effets de l'immunofortis, un cocktail de prébiotiques incorporé dans les aliments pour bébés et censé renforcer leur système immunitaire.
"Les preuves avancées par Danone Baby Nutrition pour affirmer que l'immunofortis renforce le système immunitaire des bébés sont insuffisantes", avait affirmé l'agence.

L'immunofortis, un cocktail de prébiotiques (oligosaccharides et polysaccharides), est présent dans des marques de lait pour bébés dans de nombreux pays (Belgique, Suisse, Grande-Bretagne, ...) mais pas en France.

En octobre Danone avait aussi été rappelé à l'ordre par le gendarme britannique de la publicité, l'ASA, qui avait jugé trompeur un spot publicitaire sur le yaourt Actimel.

Dans ce message publicitaire, Danone affirmait qu'il "est scientifiquement prouvé qu'il (Actimel, ndlr) aide à soutenir les défenses naturelles de vos enfants".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés