L'ex-patron d'Inbev réclame 30 millions d'euros (presse)

John Brock, ancien patron d'Inbev licencié en 2005, réclame 30 millions d'euros à son ancien employeur alors que le brasseur belgo-brésilien est prêt à lui verser 10 millions d'euros, rapporte vendredi le journal Le Soir.

(belga) En cas de licenciement, le contrat de John Brock prévoyait un parachute équivalent à trois ans de salaire brut, soit les 10 millions qu'Inbev est prêt à débloquer. Le conflit opposant les deux parties porte sur une autre composante du salaire: les stock-options. Une clause dans le règlement interne d'émission de stock-options stipule que ces dernières ne peuvent être exercées que trois ans après leur octroi. Or, John Brock est resté deux ans et 10 mois à la tête d'Inbev. Ses actions ont donc été annulées.

John Brock chercherait avec ses avocats une solution à l'amiable plutôt qu'un procès qui pourrait être dommageable en termes d'image, précise encore le quotidien, l'homme étant devenu, en avril 2006, le patron de Coca-Cola Entreprises, le plus grand distributeur de produits de la Coca-Cola Company aux Etats-Unis.

Photo Belga

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect