La Commission européenne va condamner un cartel de la bière aux Pays-Bas

Selon une source proche du dossier, Heineken, Bavaria, Grolsch et Interbrew, depuis devenu InBev, ont, entre 1994 et 1999, échangé des informations confidentielles sur les prix et se sont partagés les clients, permettant ainsi de maintenir artificiellement élevés les prix de la bière aux Pays-Bas.

(afp) La Commission européenne va condamner mercredi les brasseurs Heineken, InBev, Bavaria et Grolsch à payer une amende, pour avoir participé à une entente illicite ou "cartel" aux Pays-Bas, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

Interrogée par l'AFP, la Commission a refusé de commenter cette information.

Au début des années 2000, la Commission avait lancé une enquête de sa propre initiative afin d'examiner les pratiques anticoncurrentielles qu'elle soupçonnait chez certains brasseurs.

A l'issue de cinq ans d'enquête, elle avait reconnu en septembre 2005 avoir envoyé des "communications de griefs", première étape formelle de la procédure, à plusieurs brasseurs européens.

Les arguments des quatre brasseurs ne l'ayant pas convaincue, la Commission devrait les condamner mercredi à payer une amende. Le montant de cette pénalité sera décidé mercredi matin, au tout dernier moment.

A l'issue de l'enquête lancée fin 1999-début 2000, les services de la Concurrence de la Commission européenne ont déjà condamné trois cartels dans la bière, en Belgique, au Luxembourg et en France.

Fin 2001, ils ont commencé par épingler les brasseurs luxembourgeois pour un cartel sur leur marché national.

Ils ont alors également condamné le français Danone, ancienne maison mère du brasseur Alken-Maes, et le belge InterBrew à verser une amende totale de 91 millions d'euros, pour une entente illégale entre 1993 et 1998 en Belgique.

A l'époque des faits, les sociétés Interbrew et Alken-Maes étaient respectivement numéro un et numéro deux du marché belge de la bière.

Danone, qui avait écopé d'une amende de 44 millions d'euros, a depuis vu la facture réduite à 42,4 millions d'euros par la justice européenne.

La denière condamnation date de septembre 2004. La Commission avait alors infligé des amendes d'un montant total de 2,5 millions d'euros aux deux principaux groupes brassicoles français: Danone et Heineken France.

En revanche, la Commission a clôturé son enquête sans sanction portant sur le marché italien de la bière.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect