Laurent-Perrier: dégringolade du bénéfice au premier semestre

Le groupe de champagne Laurent-Perrier a annoncé mardi avoir enregistré au premier semestre de son exercice 2009-2010 un bénéfice en chute de 84,5% à 1,73 million d'euros en raison d'une conjoncture "toujours très difficile". Le chiffre d'affaires pour les six premiers mois (1er avril-30 septembre) de l'exercice s'établit à 66 millions, en baisse de 22,6% comparé à la même période un an plus tôt, selon un communiqué du groupe.

(afp) - Le groupe affirme enregistrer des "signes encourageants" pour le troisième trimestre, celui des fêtes de fin d'année, dans un contexte "toujours très difficile", selon les propos de Stéphane Tsassis, président du directoire, cité dans le communiqué du groupe.

Sur la France, la marque Laurent-Perrier a crû de plus de 10%, "un rythme nettement supérieur à celui du marché", tandis qu'à l’export, elle a enregistré un recul de 28% de ses expéditions en volume pendant le semestre, a précisé le groupe.

Laurent-Perrier "continuera à donner la priorité au développement des ventes de ses produits haut de gamme" mais le groupe prévient que les ventes de cette fin d'année devraient plutôt porter sur les marques de moyenne gamme, ce qui devrait peser sur le chiffre d'affaires.

Toutefois, "l’amélioration des ventes attendue pour le second semestre, combinée à la baisse de plus de 20% du rendement de la vendange 2009, permettra d’enrayer les fortes hausses de stocks enregistrées ces dernières années et de limiter l’augmentation du besoin en fonds de roulement", assure le groupe.

Laurent-Perrier souhaite aussi "amorcer progressivement" son désendettement: sur le semestre, la dette nette a progressé de 44,7 millions d'euros pour s'établir à 351 millions d'euros au 30 septembre. Or les stocks de Laurent-Perrier représentent 1,4 fois le montant de l'endettement.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés