Le diesel plafonne en Belgique

En 2009, la consommation de diesel s'est contractée de 0,3%. Pour la fédération pétrolière de Belgique, un plafond est atteint. Le recul devrait se répéter.

l'Echo) - Le recul est à demi-historique. La consommation de diesel s’est contractée de 0,3% l’année dernière. Hormis en 2005, le diesel n’a jamais connu un tel mouvement de recul en Belgique.

A l’époque, cette chute s’expliquait par une augmentation des taxes sur le carburant. Aujourd’hui, la tendance semble plus lourde. Car même si le diesel reste le carburant le plus plébiscité en Belgique avec une part de marché de 81,53%, sa suprématie semble s’effilocher.

Du côté de la Fédération pétrolière de Belgique, on parle d’un plafond désormais atteint. Tout comme l’a jadis été l’essence. Le recul devrait donc se répéter.

La crise économique n’explique pas tout. Si une partie du recul est due au ralentissement de l’activité du transport en Belgique – le secteur consomme deux tiers du diesel mis en vente – il faut noter un changement plus profond dans les habitudes du consommateur.

Pour la fédération pétrolière, le tournant date de 2008. A l’époque, la flambée des produits pétroliers sur les marchés internationaux a provoqué une explosion des prix à la pompe. Résultat, le consommateur modifie ses moyens de locomotion.

Et d’après le secteur, sans les prix plus compétitifs du diesel en Belgique par rapport à d’autres pays limitrophes, le recul aurait pu être plus important!

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés