Publicité
Publicité

Pertes et scission chez Accor

©Frank Toussaint

Le groupe français annonce une perte de 282 millions d'euros en 2009. Et il annonce que la scission de ses deux pôles d'activités, hôtellerie et services, pourrait avoir lieu dès juillet prochain. Pour remédier à la décote qui affecte l'action.

(Reuters) - Accor a annoncé ce mercredi matin que la scission du groupe entre deux sociétés distinctes, l'une consacrée à l'hôtellerie et l'autre aux services comme les tickets restaurant, serait effective dès juillet.

Le calendrier de la scission de l'entreprise est un peu plus rapide que prévu. La cotation du pôle service était initialement prévue "au plus tôt" en 2010, indique le groupe dans un communiqué.

Accor a par ailleurs annoncé un résultat courant avant impôt de 448 millions d'euros en 2009, soit une performance diminuée de plus de moitié par rapport à 2008 mais légèrement supérieure aux attentes du marché et dans la fourchette haute de ses objectifs.
Le groupe, en concurrence avec les leaders mondiaux du secteur comme Intercontinental, Marriott, Hilton ou Starwood, a essuyé un recul de plus de 10% du chiffre d'affaires de son activité hôtellerie en 2009, avec une baisse particulièrement marquée pour les hôtels haut de gamme.

L'activité services, qui a vocation à prendre en charge une part importante de la dette du groupe après la scission, a vu pour sa part son activité progresser légèrement pour l'ensemble de l'année.
Cette activité, de loin la plus rentable du groupe, absorbera une dette nette de 0,4 milliard d'euros sur un total de 1,6 milliard au 31 décembre 2009.

La scission de cette activité vise à remédier à la décote qui affecte l'action Accor par rapport à celles de ses concurrents et qui est due, selon les analystes, à son profil atypique.

Les fonds Eurazeo et Colony Capital, détenteurs à eux deux de 30% du capital d'Accor, ont organisé cette scission contre l'avis du Fonds stratégique d'investissement (FSI), propriétaire de 7,5% du capital. Pour ce dernier, les services avaient l'avantage de financer le développement de l'hôtellerie, grande consommatrice de capitaux.

Les actionnaires seront amenés à se prononcer lors d'une assemblée générale extraordinaire prévue le 29 juin 2010.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés