Pour 2007, Delhaize table sur un bénéfice d'exploitation en hausse de 6% à 8%

Delhaize table, à taux de change identique, sur une croissance de son chiffre d'affaires comparable de ses activités américaines entre 2,5% to 3,5%, et de 4 à 5,5% pour les autres revenus du groupe.

Bruxelles (L'Echo) A côté de la cession de Di à la CNP et à AvH et de la nomination de Michel Eeckoudt comme successeur d'Arthur Goethals, le distributeur Delhaize a également rendu public ses comptes annuels ce jeudi avant Bourse.

Il en ressort qu'en 2006, le chiffre d'affaires et les autres revenus du groupe ont augmenté de 4,8% à 19,2 milliards d'euros. La croissance organique du chiffre d'affaires s'est élevée à 5%, une amélioration significative par rapport à 2,1% en 2005. Cette progression est selon Delhaize à attribuer notamment à l'augmentation de 4,4% du chiffre d'affaires aux Etats-Unis soutenue par les excellentes ventes des enseignes Food Lion et Hannaford. Le chiffre d'affaires comparable a d'ailleurs augmenté de 2,7% pour les activités américaines.

Nette progression en Belgique aussi où une croissance de 7% du chiffre d'affaires a pu être enregistrée grâce à la progression du chiffre d'affaires comparable de 2,8%, de nouvelles ouvertures de magasins et l'impact positif de l'acquisition de Cash Fresh.

En 2006, la marge brute est restée stable à 25,2% du chiffre d'affaires et des autres revenus (25,3% en 2005).

Sur le seul quatrième trimestre, le chiffre d'affaires et les autres revenus du distributeur belge ont diminué de 1% à 4,8 milliards d'euros, en raison d'un dollar plus faible de 7,8% par rapport à l'euro. La croissance organique du chiffre d'affaires s'est néanmoins élevée à 4,6%, et le chiffre d'affaires et les autres revenus ont augmenté de 4,6% à taux de change identiques, soutenu par une croissance élevée de 2,2% du chiffre d'affaires comparable aux Etats-Unis et de 3,4% en Belgique, et par la poursuite des excellents résultats en Grèce.

La marge brute est restée stable à 25,1% (25,2% en 2005) en raison d'un meilleur mix produits et malgré des investissements continus en prix.

La marge d'exploitation est restée stable à 5,4% au quatrième trimestre. Le bénéfice d'exploitation s'est élevé à 262,4 millions d'euros, une diminution de 0,8% liée à l'affaiblissement du dollar américain. A taux de change identiques, le bénéfice d'exploitation aurait augmenté de 4,8%.

Le bénéfice net (part du Groupe) s'est élevé à 114,7 millions d'euros, par rapport à 117,3 millions au quatrième trimestre 2005.

Par action, le bénéfice net de base a été de 1,20 EUR (1,25 EUR au quatrième trimestre 2005) et par action, le bénéfice net dilué de 1,14 EUR (1,19 EUR au quatrième trimestre 2005). A taux de change identiques, le bénéfice net aurait augmenté de 3,4%.

Delhaize propose le versement d'un dividende brut de 1,32 EUR par action, ce qui représente une augmentation de 10% par rapport à l'année précédente.

En guise de perspectives pour son exercice 2007, Delhaize table, à taux de change identique, sur une croissance de son chiffre d'affaires comparable de ses activités américaines entre 2,5% to 3,5%, et de 4 à 5,5% pour les autres revenus du groupe. Le bénéfice d'exploitation devrait pour sa part enregistrer une croissance de 6% à 8% en 2007.

Quant aux perspectives de croissance du bénéfice net des activités poursuivies (intérêts minoritaires compris), elles se situent entre 8% et 12%.

En terme de points de vente, le groupe au lion devrait clôturer 2007 avec un réseau de vente de 2.575 magasins, résultant de l'ajout de 99 magasins et des désinvestissements prévus de 97 magasins Delvita et 132 Di en 2007.

Le budget investissements pour l'exercice en cours s'élève à 825 millions d'euros à taux de change identiques, dont environ 755 millions pour les activités US.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés