Procter & Gamble dopé par la publicité

Procter & Gamble a fortement misé sur la publicité et cela a payé : son chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 6% tandis que ses ventes en volumes ont pris 5 %.

Bruxelles (Reuters) - Procter & Gamble a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, ses campagnes de promotion et la hausse de ses dépenses publicitaires ayant dopé ses ventes, et il a relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour cette année.

Le groupe américain, numéro un mondial des produits de grande consommation avec des marques telles que Pampers et Gillette, a réalisé sur le trimestre octobre-décembre, le deuxième de son exercice fiscal, un bénéfice net de 4,66 milliards de dollars, contre 5,0 milliards un an plus tôt.

Les analystes financiers anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,42 dollar, selon Thomson Reuters.

L'action Procter & Gamble était en hausse de 19 cents à 61 dollars dans les transactions en avant-Bourse.

Le chiffre d'affaires trimestriel a augmenté de 6,4% à 21,03 milliards de dollars et les ventes en volumes ont progressé de 5%.

Les ventes organiques, qui excluent l'impact des fluctuations de changes, des acquisitions et des changements de périmètre, sont elles aussi en hausse de 5%.

Pour l'ensemble de l'exercice à fin juin, P&G confirme prévoir un bénéfice par action de 4,02-4,12 dollars. Il anticipe désormais une croissance organique des ventes de 3% à 5% contre 2% à 4%

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés