Toujours l'impasse chez AB InBev

Le mur de bacs construit par le personnel ©Photo News

Les deux réunions de conciliation sociale tenues jeudi ont abouti à un constat d'échec. Le front commun syndical continue d'exiger le retrait du plan de restructuration avant toute reprise des discussions.


La direction du groupe a obtenu auprès d'un tribunal bruxellois le droit d'assigner par huissier les travailleurs afin qu'ils lèvent le blocage du siège de Leuven. Les tribunaux liégeois ont en revanche débouté AB InBev, tant en première instance qu'en appel, en arguant du respect du droit de grève. Concrètement, le brasseur pourrait donc envoyer un huissier à l'unité de Leuven, mais les syndicats ont fait savoir qu'en pareil cas ils lanceraient un mot d'ordre de grève générale. Pour l'heure, la direction n'a pas franchi le pas.

Du côté des représentants des travailleurs, on fait observer que ces demandes d'astreintes ont été introduites par la direction durant la journée de jeudi, c'est-à-dire pendant que se déroulait la tentative de conciliation. Ils en déduisent que leur confiance en la direction est pour le moins ébranlée. 

M. Lw.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés